Accédez directement au site compétition

Djamel Belmadi et ses poulains ont une ambition sans fin. Toujours affamés de victoires, les Verts battent un nouveau record et devienne l’équipe africaine avec la plus longue série de matches sans défaite.

La sélection algérienne n’a plus concédé de défaite depuis 970 jours, soit 2 ans 7 mois et 27 jours. Le seul match qu’a perdu l’Algérie depuis l’arrivée de Belmadi, était face au Bénin en octobre 2018. Depuis, l’Algérie enchaîne les victoires et les bons résultats quel que soit l’endroit où le niveau de l’adversaire. Avec au passage un titre de champion d’Afrique, la sélection nationale, fait partie des rares équipe avec la plus longue série d’invincibilité avec 27 matches. L’Italie vient de dépasser les Verts en s’imposant face à a Turquie lors du premier match de l’Euro pour rester sur une série de 28 matches sans défaite. L’EN a toutes les chances d’égaler et de dépasser ces chiffres lors des éliminatoires de la Coupe du Monde avec un groupe à la portée des camarades de Bensebaïni avec le Niger, le Burkina Faso et Djibouti. En six rencontres (Aller-retour), les Verts peuvent atteindre la barre des 33 matches sans défaite s’ils parviennent à rester invaincus. Alors le record de 35 match détenu par l’Espagne et le Brésil ne sera plus très loin.

Avec Belmadi c’est 30 matches, 22 victoires, 7 nuls et une seule défaite

Dirigeant son premier match face à la Gambie à l’extérieur, le coach national avait réalisé un nul avant de concéder une défaite moins d’un mois plus tard face au Bénin. Depuis, l’EN enchaîne les victoires sans perdre le moindre match. L’aventure a commencé face au Togo que l’Algérie a battue à l’extérieur sur le score de 4 à 1. La suite tout le monde la connaît, ni le Mexique, ni la Colombie, ni le Nigéria n’a réussi à battre cette équipe. Aujourd’hui, en faisant un petit bilan depuis l’arrivée de Belmadi, l’EN aura enregistré en 30 matches, 22 victoires, contre 2 nuls et une seule défaite. Dans ces 30 rencontres, l’Algérie aura inscrit pas moins de 61 buts contre 19 seulement d’encaissés. Cela nous fait une moyenne de 2 buts inscrits par match contre 0,63 d’encaissé par match. Des statistiques qui en disent long sur l’efficacité offensive et la solidité défensive de la sélection nationale. Avec 7 victoires à l’extérieur (sans compter la CAN), l’Algérie impressionne et impose le respect de tous.

Meilleur équipe du continent

Lorsqu’on regarde le classement FIFA, on voit que le Sénégal est en tête du classement pour la zone CAF. Il est suivi par la Tunisie, puis le Nigéria avant de retrouver l’Algérie à la 4e place puis le Maroc 5e. Pourtant, les équipes qui sont devant les Verts au classement ont toutes étés battues par l’EN, le Nigéria par deux fois, lors de la CAN avec le fameux coup franc de Mahrez et en amical en octobre 2010. Le Sénégal aussi à concédé deux défaites face à l’Algérie lors de la CAN en phase de groupes et en finale. La Tunisie, dernière victime de l’EN permet de confirmer le statu de meilleur équipe du continent africain. On attendra le prochain classement FIFA avec impatience dans lequel la sélection nationale devrait faire un sacré bond après ces trois joutes amicales toutes remportées par les Guerriers du Désert.  

Le sélectionneur national Djamel Belmadi s’est félicité d’avoir atteint son objectif, à savoir la victoire, avant le match déjà il reconnaissait qu’il allait se déplacer pour gagner, et après ce nouveau succès il ne pouvait que jubiler et de féliciter d’avoir des joueurs qui continuent d’avoir faim. 

«C’est un vrai derby c’est vrai. On savait que ça allait être un match difficile face à une bonne équipe tunsienne. Al Hamdoulilah, nous avons eu ce que nous rechercherions dans ce match. On voulait le gagner, c’est un derby. On voulait gagner pour plusieurs raisons. C’est bon pour la confiance, pour la série d’invincibilité, pour récompenser le travail de ces joueurs. Cela fait trois ans que je suis avec eux, ils continuent d’avoir faim, de vouloir toujours progresser, Al Hamdoulilah.» Dira Belmadi qui tenait à féliciter ses poulains pour tous les efforts qu’ils déploient et d’enchaîner «Ce n’est pas la Tunisie qui a perdu 30 minutes en début de match, c’est plutôt nous qui avons mis un système tactique en place, notamment pour leurs sorties de balle, le pressing, marquer des buts, aller les chercher les mettre en difficulté. On sait que c’est une équipe qui aime sortir court et avec cette confiance et les joueurs qu’ils ont, ils le font assez bien. De notre côté, on était décidés à faire ce que n’a pas fait le Congo par exemple, qui ont laissés trop cette équipe tunisienne sortir. Nous on ne voulait pas ça, donc on a été les chercher. Sur plusieurs situations, c’est vrai qu’en deuxième mi-temps, ils ont eu des situations, ils ont un peu dominés dans la possession de balle, mais c’était une possession stérile, puisqu’il n’y a pas eu d’occasions franches de leur part.  Mais nous aussi avons eu des situations pour tuer le match avec un 3-0 ou 4-0, il faudrait revoir le match puisque nous avons eu des occasions. Dans l’ensemble on a eu ce qu’on voulait avec une bonne équipe en face, ça a été un bon match, âpre, voilà, on continue.»

La sélection nationale n’a pas déçu. Une nouvelle fois, les Verts enregistrent une victoire, cette fois à l’extérieur après avoir battu la Mauritanie et le Mali à Alger, c’est au tour de la Tunisie de gouter à la défaite face aux Verts.

Face à une des meilleures équipes du continent, les Verts auront fournis un match d’hommes. Sur une série de 12 matches sans défaite, la Tunisie pensait pouvoir faire tomber l’EN de Belmadi et enchaîner par un nouveau match sans défaite et un nouveau record. En face c’était le champion d’Afrique en titre qui était sur une série de 26 rencontres sans défaite, ne cesse de progresser et de hisser son niveau. Dominant les débats dès l’entame de la rencontre et gardant la mainmise sur le ballon, les camarades de Mahrez se sont littéralement installés dans le camp adverse. Exerçant un pressing haut, les algériens ont mis en difficulté la défense tunisienne, qui n’avait pas d’autres choix que de reculer pour éviter d’encaisser. Multipliant les assauts, c’est évidement deux joueurs qui connaissent bien le football tunisien qui débloqueront la situation. En effet, sur un très bon long ballon de Benlamri, Belaïli dévie de la tête pour Bounedjah au second poteau qui d’une superbe reprise de volée ouvre le score à la 19’. Ne se contenant pas de ce but, les Verts continueront de presser et pousser la sélection des Aigles de Carthage à commettre des erreurs. C’est d’ailleurs sur une faute sur Feghouli à l’entrée de la surface que l’Algérie parviendra à ajouter le second but. Une action qui aurait pu faire expulser le défenseur tunisien si ce n’était l’indulgence de l’arbitre. Mais à l’entrée de la surface pour Mahrez, c’est un penalty puisque ce dernier mettra la balle au fond après une remise de Belaïli, qui pour le coup à délivré sa deuxième passe décisive dans cette rencontre 28’. Bien en place, concentrés et surtout solidaires, les hommes de Belmadi n’ont laissés aucun espace à leur adversaire les asphyxiant ainsi et leur faisant perdre leur sang-froid. La combativité et le travail collectif permet à l’Algérie de prendre l’avantage au tableau d’affichage mais aussi mentalement. En seconde période, les Tunisiens qui jouaient chez eux devaient réagir pour essayer de revenir dans le match, mais c’était sans compter sur la vigilance de M’Bolhi qui a arrêté avec brio les rares tentatives des Rouges. Couvert par une défense quasi imperméable menée par Mandi, le portier algérien n’avait pas de quoi être inquiet. Il faut dire que la paire centrale à très bien fonctionnée une nouvelle fois avec un Mandi impérial et Benlamri aussi bon dans ses tacles que dans ses relances. Au milieu de terrain, Zerrouki était au four et au moulin et on aurait presque envie de dire qu’il a fait un match à la Kanté. Offensivement Bounedjah, Belaïli et Mahrez, ont tous les trois accomplis leur mission de la meilleure manière qui soit puisqu’ils sont les principaux artisans des deux réalisations. Aujourd’hui ce qu’on peut retenir de cette rencontre est que l’EN a beaucoup gagné en maturité, c’est une équipe complète et professionnelle en plus de cette rage de vaincre qui anime le groupe. A domicile comme à l’extérieur, l’Algérie est jusqu’à présent imbattable. Avec ce 27e match sans défaite, les Verts sont désormais à la 6 place du classement des équipes avec la plus longue série d’invincibilité. Un nouveau record et comme l’avait si bien dit Belmadi avant le départ pour la Tunisie «C’est vrai qu’on n’est pas imbattables, mais il faudra le prouver»

Pour le troisième match amical durant leur stage, les Verts joueront en Tunisie. Après avoir gagné face à la Mauritanie (4 à 1) et le Mali (1 à 0), la sélection algérienne va croiser le fer avec une des meilleures formations du moment du continent. La 44e confrontation entre la Tunisie et l’Algérie. Dans l’historique des rencontres, les deux nations sont à égalité avec 15 victoires contre 15 défaites et 13 nuls. Ce match pourra donner l’avantage à une des deux sélections tout comme il pourrait voir un 14e nul entre la Tunisie et l’Algérie. La dernière victoire des Verts en terre tunisienne remonte à 1997 dans un match amical, tandis que le dernier nul chez ce même adversaire remonte à l’année 2015, toujours en amical. En grande forme avec une série de 26 matches sans défaite (20 victoires et 6 nuls), l’Algérie compte bien maintenir cette belle série d’invincibilité. En face, la Tunisie n’est pas dans une mauvaise période, puisqu’elle reste sur 12 matches sans défaite avec 9 victoires et 3 nuls et cela depuis 2019. C’est pour dire que les sélections sont en forme et le match promet d’être de très haut niveau. Toujours dans l’historique des rencontres, les scores ont la plupart du temps étés étriqués avec de maigres victoires. Ce 44e derby maghrébin promet donc d’être très disputé, une équipe cherchera à enchaîner avec un 27e match sans défaite et une autre essaiera de stopper cette série de l’Algérie tout en cherchant un 13e match sans défaite. On est impatients de voir qui l’emportera au final entre des Verts confiants et des tunisiens sur une courbe ascendante.

Historique des rencontres :

15 décembre 1963 : Tunisie 0-0 Algérie

27 décembre 1964 : Algérie 1-0 Tunisie
17 novembre 1968 : Algérie 1-2 Tunisie

29 décembre 1968 : Tunisie 0-0 Algérie

5 juin 1972 : Tunisie 3-0 Algérie

16 novembre 1972 : Tunisie 1-2 Algérie

12 mai 1973 : Algérie 1-2 Tunisie

1 février 1975 : Tunisie 2-0 Algérie

23 mars 1975 : Tunisie 1-1 Algérie

6 avril 1975 : Algérie 1-2 Tunisie

11 mai 1975 : Algérie 1-1 Tunisie

1 juin 1975 : Tunisie 2-1 Algérie

13 septembre 1975 : Algérie 2-1 Tunisie

6 février 1977 : Tunisie 2-0 Algérie

28 février 1977 : Algérie 1-1 Tunisie

23 septembre 1979 : Tunisie 1-1 Algérie

7 février 1982 : Tunisie 0-1 Algérie

18 décembre 1982 : Tunisie 0-1 Algérie

30 décembre 1984 : Algérie 3-1 Tunisie

1 mai 1985 : Tunisie 1-0 Algérie

6 octobre 1985 : Tunisie 1-4 Algérie

18 octobre 1985 : Algérie 3-0 Tunisie

27 mars 1987 : Algérie 1-0 Tunisie

12 avril 1987 : Tunisie 1-1 Algérie

25 novembre 1988 : Tunisie 1-0 Algérie

4 avril 1989 : Algérie 2-0 Tunisie

1 novembre 1989 : Tunisie 0-0 Algérie

5 mars 1991 : Algérie 2-1 Tunisie

7 avril 1991 : Tunisie 0-0 Algérie

23 septembre 1992 : Tunisie 1-1 Algérie

16 décembre 1994 : Tunisie 1-0 Algérie

22 juillet 1995 : Algérie 2-1 Tunisie

5 novembre 1995 : Tunisie 2-0 Algérie

4 janvier 1997 : Tunisie 0-0 Algérie

31 mai 1997 : Tunisie 0-1 Algérie

22 janvier 1999 : Algérie 0-1 Tunisie

6 juin 1999 : Tunisie 2-0 Algérie

28 juin 2000 : Tunisie 2-2 Algérie

12 novembre 2011 : Algérie 1-0 Tunisie

22 janvier 2013 : Algérie 0-1 Tunisie

11 janvier 2015 : Tunisie 1-1 Algérie

19 janvier 2017 : Tunisie 2-1 Algérie

26 mars 2019 : Algérie 1-0 Tunisie

Avant d’embarquer pour la Tunisie, le sélectionneur national s’est exprimé au sujet de ce 3e et dernier match amical de préparation face aux Aigles des Carthage. Confiant et serein, il répondra à ceux qui disent que l’Algérie n’est pas imbattables en les invitant à tenter de mettre fin à la série de 26 matches d’invincibilité des Verts.  

«Jouer contre la Tunisie c’est toujours des matches difficiles, c’est ce que nous recherchons. On continue notre préparation pour les prochaines échéances qui sont les éliminatoires de la Coupe du Monde, contre un adversaire de taille, c’est le but recherché.»

«Youcef s’est entraîné normalement et Ounas devrait s’entraîner aujourd’hui normalement»

Concernant Feghouli, il n’avait pas de blessure, pour ce qui est de Youcef (Atal), il s’est entraîné normalement et Adam (Ounas) devrait s’entraîner aujourd’hui normalement.»

«On n’est pas imbattable, mais il faut le prouver»

«C’est vrai qu’on n’est pas imbattables, ils ont raison la dessus mais il faudra le prouver que nous ne sommes pas imbattables.»

«Je ne bronche pas à ce que disent les tunisiens»

«Je n’écoute pas ce que disent les tunisiens, je suis concentré sur mon équipe et c’est tout pour faire un beau match Inchallah»

«Dans un match il y a un gagnant et un perdant et on veut être les gagnants à chaque fois»

«D’une manière générale, on cherche toujours les meilleurs résultats possibles pour plusieurs raisons, il y a le classement FIFA, la confiance des joueurs et celle de tout le monde. Et puis on veut rester sur une dynamique positive. Dans un match il y a un gagnant et un perdant on préfère être le gagnant à chaque fois, simplement.»