Le dernier stage de la sélection nationale U18 tenu du 25 au 29 avril 2022 au Centre Technique National (CTN) de Sidi Moussa a été jugé positif par le staff technique qui a beaucoup apprécié le comportement des joueurs sur et en dehors des terrains.

« Nous avons axé notre préparation sur un travail spécifique, le glissement des milieux de terrains et le jeu en profondeur vers les attaquants, ce qui est une suite de la préparation du précédent stage consacré à l’animation offensive à partir du gardien de but. Nous avons appliqué cela en confrontation amicale et ça a bien fonctionné », dira Mourad SLATNI, le sélectionneur des U18.

A quelques semaines du début des Jeux Méditerranéens Oran 2022, le staff technique national regrette le manque de matches amicaux qui auraient pu servir de baromètres à la préparation : « Dans notre plan d’action, nous avions programmé entre 15 et 20 matches internationaux. In fine, nous n’avons eu droit qu’à un seul match amical en Espagne, ce qui est insuffisant pour une sélection qui prépare une compétition internationale» déplore le sélectionneur. Il est vrai aussi qu’avec la pandémie de la COVID-19, il était difficile de ramener ou d’envoyer une sélection à l’étranger, ce qui a sensiblement réduit les échanges entre pays. Néanmoins, Mourad SLATNI tente de rattraper le retard lors des prochains regroupements de la sélection U18.

La sélection nationale U18 doit également s’habituer à composer avec un effectif de 18 joueurs : «Nous devons présenter une liste de 18 joueurs y compris les gardiens de but comme le stipule le règlement des JM. C’est aussi à cause de cela qu’on a ciblé des joueurs polyvalents lors des précédents stages effectués» précise encore Mourad SLATNI.

La sélection nationale U18 entre dans une période cruciale de sa préparation pour la 19ème édition des Jeux Méditerranéens du 25 juin au 5 juillet 2022 à Oran où elle devra mettre les bouchées doubles pour être fin prête. D’autres stages sont prévus d’ici là comme nous l’annonce Mourad SLATNI : « Nous préparons un stage à l’étranger du 24 mai au 8 juin 2022 avec des confrontations amicales au programme, ce sera l’avant dernier stage avant la compétition qui s’effectuera avec l’ensemble du groupe concerné par les Jeux. A partir du 12 juin, l’équipe mettra le cap sur les JM d’Oran.»

FAF

Rédigeant un article diffamatoire et xénophobe envers le sélectionneur national, Djamel Belmadi qui a été qualifié de terroriste, le site d’actualité camerounais s’est excusé, mais auprès de son lectorat sans dire un mot envers le coach algérien. Tout en regrettant la publication scandaleuse dans laquelle le journaliste a glissé son opinion, la rédaction n’a cependant pas daigné présenter ses excuses au premier concerné à savoir, Belmadi, victime de ce grave dérapage.  Le site en question qui reconnait toutefois sa faute s’est contenté d’appeler la FAF pour œuvrer à l’apaisement des tensions qui ont suivis ce fameux match Algérie-Cameroun qui n’a pas fini de faire couler l’encre.

L’attaquant de Manchester City, Riyad Mahrez qui a accordé une interview au site saoudien arabnews.com, s’est remémoré le pire moment de sa carrière de footballeur. En effet les Verts n'ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Une élimination qui a beaucoup affecté le capitaine des Verts Vous devez faire de votre mieux parce que vous avez beaucoup de gens derrière vous, les fans, votre pays…Je suis évidemment très déçu de ne pas aller à la Coupe du monde avec mon pays, c’est la pire chose que j’ai ressentie dans ma carrière. C’était tellement mauvais et le scénario était très douloureux. Mais à la fin, je dois essayer d’oublier et d’aller de l’avant pour d’aider mon club à réaliser des choses », a déclaré le joueur de 31 ans à qui l’élimination à la dernière seconde face au Cameroun fait toujours mal mais n’a d’autres choix que de regarder vers l’avenir et les prochaines échéances qui attendent l’EN.

«Après 4 ans à City c’est maintenant plus facile pour moi»

Concernant son avenir, Mahrez, ne semble pas songer pour le moment vouloir changer d’air. Se sentant comme un poisson dans l’eau à Manchester, l’enfant de Sarcelle espère aussi remporter de nouveaux trophées avec les Sky Blues «La Ligue des champions est évidemment une très grande compétition. Nous essayons de faire de notre mieux pour arriver en finale, la dernière partie de la compétition, et nous devons être concentrés. Nous allons tout donner pour gagner les deux titres, championnat d’Angleterre et la LDC» Dira Mahrez qui ajoutera «Après quatre ans ici, j'ai plus d'expérience, je connais mieux mon corps, je sais tout, mes coéquipiers et le manager, donc c'est plus facile. Je me sens bien ici.» a déclaré Mahrez dont le contrat avec Man City touchera à son terme l’été 2023.

PARIS- Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football Djamel Belmadi, s'est dit lundi disposé à prolonger son contrat "au moins" jusqu'à la Coupe d'Afrique des nations CAN-2023 en Côte d'Ivoire (23 juin - 23 juillet).

"Mon contrat court jusqu'en décembre 2022, mais avec l'Algérie il est plus que moral, mais à un moment donné il faudra faire quelque chose, notamment le plan juridique et signer un prolongement. Je suis prêt à rester au moins jusqu'à la CAN-2023", a indiqué Belmadi sur les ondes de la chaîne radiophonique française RMC.

Après trois semaines de réflexion, Belmadi a annoncé le dimanche 24 avril sa décision de poursuivre son aventure avec les "Verts", en dépit de l'échec à qualifier l'Algérie à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

"On doit se remettre en question tous les jours dans la victoire comme dans la défaite. Cette idée de challenge de se relever, de redevenir fort, et reconquérir ce qu'on a perdu me tient à cœur. On va d'abord se relever tous ensemble, regagner, ensuite on verra", a-t-il ajouté.

Et d'enchaîner : "La désillusion de l'élimination du Mondial a été forte, d'autant que cela fait quatre ans qu'on travaille ensemble en se fixant des objectifs. Les joueurs sont tous meurtris, car tout le monde avait cette envie d'aller au Qatar. On va se relever, à moi de recréer cette synergie, on va se voir dans un mois pour le début des qualifications de la CAN-2023".

Interrogé sur la réclamation déposée par la Fédération algérienne (FAF) au niveau de la Fédération internationale (Fifa) contre l'arbitre des barrages (retour) du Mondial 2022 contre le Cameroun (1-2, a.p) le Gambien Bakary Gassama, Belmadi a refusé de trop s'étaler sur le sujet et notamment sur la possibilité de rejouer le match face au Cameroun.

"Il y a une réclamation qui a été déposée, mais je ne peux en dire plus. Le plus important pour moi est de voir la Fifa prendre en considération ce dossier de l'arbitrage, plus jamais ça ne doit arriver, que ce soit pour l'Algérie ou pour les autres sélections qui se sont senties lésées", a-t-il souligné, tout en appelant le président de la Fifa Gianni Infantino "à reformer l'arbitrage".

Appelé à revenir sur ses récents propos tenus sur Bakary Gassama, le coach national a tenu à les clarifier : " Je n'ai pas de problème à reconnaître mes erreurs, concernant mes récentes déclarations sur Gassama, j'estime qu'elles ont été mal interprétées et sorties de leur contexte, mais sur le fond je pense que j'étais obligé à lui signifier mon point de vue. Au moment où je lui ai parlé à l'aéroport, il était froid, il n'a même relevé la tête et n'a dit aucun mot. Je pense que le problème de l'arbitrage en Afrique est profond", a-t-il conclu.

Belmadi reprendra ses fonctions en juin prochain, à l'occasion des deux premières journées (Gr.F) des qualifications de la CAN-2023 : le 4 juin face à l'Ouganda au nouveau stade d'Oran (20h00) et le 8 juin face à la Tanzanie à Dar Es-Salaam (17h00).

APS