Accédez directement au site compétition

Ligue 1

JSK: JSK-ESS (vendredi à 15h): Les Canaris veulent débuter par une victoire

Ligue 1 Mobilis 2e journée

JSK-ESS (vendredi à 15h)
Les Canaris veulent débuter par une victoire


Après avoir arraché la qualification en coupe de la CAF face aux FAR, la JSK renouera avec le championnat dès demain vendredi. En effet, la JSK recevra l’ESS demain à 15h au stade du 1er-Novembre-1954 pour le compte de la seconde journée du championnat après que le premier match face à l’OM avait été reporté au 2 novembre. Ce match s’annonce très difficile et très important pour les deux formations. L’ESS qui s’est qualifiée en Ligue des champions se déplacera à Tizi Ouzou pour chercher un bon résultat. En effet, les Noir et Blanc de l’ESS veulent surprendre les Jaune et Vert de la JSK et entamer le championnat par une victoire à l’extérieur. Cependant, les Canaris qui se trouvent avec un bon moral après leur qualification en coupe de la CAF ne jurent que par la victoire lors de ce match face à l’ESS. Les Canaris comptent jouer ce match du championnat avec la ferme intention de garder le gain du match chez eux. «Nous sommes très contents après notre qualification en coupe de la CAF. On a fourni de grands efforts et Dieu merci, on a atteint notre objectif en se qualifiant au prochain tour. Cependant, on se focalisera maintenant sur les matchs du championnat à partir de celui qui nous opposera à l’ESS demain vendredi. C’est un match très important pour nous et on fera tout pour réaliser un bon résultat», a déclaré l’attaquant Haroun à propos du match de demain après-midi. Ainsi, les Canaris semblent concentrés sur leur sujet à savoir ce match face à l’ESS. Leur seul objectif est de glaner les trois points et d’entamer leur saison de la meilleure des manières.

 

Nouvelles recrues
Contrairement aux matchs de coupe de la CAF où ils ne sont pas qualifiées, les nouvelles recrues feront leur première apparition à l’occasion de ce match face à l’ESS. Le retour des nouvelles recrues donnera des solutions supplémentaires au staff technique de la JSK. Ce dernier qui aura plusieurs choix pour composer son onze de départ lors de ce match face à l’ESS. Les nouvelles recrues ont hâte de jouer leur premier match officiel de la saison sous les couleurs de la JSK. Les joueurs qui seront alignés comptent tout faire pour apporter le plus escompté et d’aider la JSK à réaliser un résultat probant.

 
Ultimes réglages
Les Canaris effectueront une dernière séance d’entraînement aujourd’hui avant d’affronter l’ESS demain après-midi au stade du 1er-Novembre-1954. Le staff technique dela JSK profitera de cette séance pour apporter les derniers réglages nécessaires au groupe avant cet important rendez-vous. Son seul objectif est que l’équipe réussisse un bon match et surtout glaner les trois points de la rencontre. Ce qui reste le souhait de tous les amoureux des Jaune et Vert.

S. T.

MCA: NCM – MCA demain à 15h. Ben Yahia veut débuter par une victoire

NCM – MCA demain à 15h

Ben Yahia veut débuter par une victoire

Khaled Ben Yahia, l’entraîneur du Mouloudia d’Alger, veut aborder son premier match de la saison par une victoire à Magra contre le NCM. Le Tunisien, qui va jouer avec le 4-1-4-1, mise sur cette première sortie pour lancer sa machine.

Après un gros travail à l’intersaison, les choses sérieuses commencent ce vendredi pour les Vert et Rouge de la capitale qui vont croiser le fer avec la formation de Magra, qui a perdu le week-end dernier à Tlemcen face au WAT. Durant cette semaine, le technicien a demandé à ses joueurs de tout faire pour gagner le match de vendredi et signer la première victoire de ce nouvel exercice qui s’annonce très difficile. L’ancien coach de l’EST jouera toutes ses cartes gagnantes dans le seul objectif de ne pas démarrer l’exercice par une fausse note. Il estime que c’est la meilleure manière de débuter la saison, même s’il reconnaît que les choses ne seront pas faciles devant une équipe qui fera tout pour effacer son faux pas contre le WAT. Comme tout le monde le sait, Khaled Ben Yahia parle rarement à la presse, mais il a confié : « Nous sommes prêts pour le championnat même si on n’est pas à 100%. On doit continuer à travailler pour atteindre notre rythme de croisière. On doit répondre présent dès notre premier match du championnat. »

15 millions pour battre le NCM

La direction du Mouloudia d’Alger promet 15 millions de centimes en cas de victoire ce vendredi à Magra face à la NCM. Les Mouloudéens connaissent déjà le montant de la prime après avoir signé le règlement intérieur du club.

Alors que les saisons précédentes, les primes de match n’ont jamais été fixées, cette saison, avant même de la débuter, les camarades de Frioui connaissent déjà le montant de la prime de match après avoir lu le règlement intérieur qu’ont signé les joueurs avant le début de la saison. Pour les matchs à l’extérieur, les joueurs toucheront 15 millions de centimes, et 10 millions à domicile. Le montant de la prime pourrait atteindre 30 millions selon l’adversaire et le classement de l’équipe. Pour ce premier match de la saison contre le NCM, les poulains de Ben Yahia toucheront 15 millions de centimes à condition, qu’ils reviennent avec les 3 points de la victoire. Par contre, s’ils réaliseront un match nul, ils ne toucheront que 5 millions de centimes. Les Mouloudéens sont appelés à réussir pour bien débuter la saison et toucher la prime. Ils doivent également  préparer le grand derby contre le CRB avec un moral d’acier.

  1. Z.

CRB: Le Chabab entame la défense de son titre

Le Chabab entame la défense de son titre

Quelques jours après la qualification à la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique, le Chabab, champion en titre, fait son entrée en lice en championnat avec la réception du CSC dans une belle affiche en perspective.

La formation de Laâqiba a réussi l’essentiel en parvenant à se défaire du piège ivoirien posé par l’ASEC Mimosas dimanche dernier à Bologhine. Au final, Selmi et ses camarades ont eu ce qu’ils voulaient, une belle qualification pour la phase des groupes de la plus prestigieuse des compétitions africaines. Si la satisfaction est de mise, les Belouizdadis n’ont pas le temps de trop la savourer puisque dès demain, ils entament la défense de leur titre de champion en accueillant la formation du CSC au stade du 20-Août-1955. Une rencontre qui s’annonce particulièrement difficile car le CSC va venir à Alger avec la ferme intention de se racheter et de faire le nécessaire pour faire oublier sa défaite la semaine passée face au MCO. Pour les Rouge et Blanc, la donne diffère puisque les joueurs entendent faire ce qu’il faut pour réussir une bonne entrée en matière en championnat et surtout engranger les trois points de la victoire.

Afficher les ambitions d’entrée de jeu

Pour les hommes de Paqueta, les choses sont claires. La nouvelle saison s’annonce encore plus compliquée que celle qui vient de s’écouler. En effet, la concurrence est partout et chaque équipe n’a qu’un seul et unique objectif en tête, faire tomber le champion d’Algérie. Ce qui fait que le CRB aura à cœur d’afficher ses hautes ambitions d’entrée de jeu et cela afin de faire le nécessaire pour l’emporter, engranger les points et rappeler à tout le monde que cette équipe sera encore une fois un sérieux client pour un 3e titre consécutif, ce qui n’est jamais arrivé dans le championnat algérien.

 

Le coach devrait opter pour la stabilité dans son onze

Dans un volet purement technique, les dernières indications laisseraient à penser que le premier responsable de l’encadrement technique algérois, Marcos Paqueta envisagerait d’opter pour quasiment la même composante que celle qui a battu la formation de l’ASEC dimanche dernier. Donc, on devrait revoir les mêmes joueurs sur le terrain pour faire tomber le CSC et prendre les trois premiers points de la saison. Cette rencontre sera très importante pour le CRB qui aspire à faire un bon début de saison mais aussi à emmagasiner le maximum de confiance pour le rendez-vous de mardi prochain et ce derby explosif face au Mouloudia.

  1. Z.

 

Belkhiter encore forfait

Comme on l’évoquait dans notre édition d’hier, Mokhtar Belkhiter ne sera finalement pas concerné par la rencontre de demain face au CSC. Même si le joueur a repris l’entraînement hier matin en solo, il ne peut aspirer à reprendre sa place. Pour le staff technique, les choses sont claires, c’est Boulekhoua qui sera encore une fois utilisé sur le couloir droit. Il faut dire que l’ancien Harrachi a fourni une prestation de qualité face à l’ASEC.

USMA: Benzaza rétabli plus tôt que prévu

Il a réintégré le groupe

Benzaza rétabli plus tôt que prévu 

Totalement rétabli et ayant repris les entraînements commectifs, Brahim Benzaza est apte pour le match du RC Arba. Un retour qui offre d’autres solutions à l’entraîneur Denis Lavagne dans l’entrejeu.

A quelques jours de l’entame de la nouvelle saison, soit lors du match amical ayant opposé l’USMA au Paradou AC, Brahim Benzaza a contracté une blessure au genou. Après avoir passé l’IRM, il s’est avéré qu’il est victime d’une blessure au ménisque. Ce qui a perturbé les plans de l’entraîneur Denis Lavagne qui devait miser sur lui d’entrée, lors de la compétition officielle après avoir donné entière satisfaction dans la série des matchs amicaux. Après deux semaines de soins et le travail spécifique, le jeune milieu de terrain usmiste a eu le feu vert pour reprendre les entraînements collectifs lors de la séance d’avant-hier. Il s’est entraîné le plus normalement du monde avec ses coéquipiers et ne ressent aucune douleur ; il semble donc être totalement rétabli. Le staff médical de l’USMA a donc réussi à récupérer le joueur plus tôt que prévu, au grand soulagement de Denis Lavagne.

D’attaque face au RCA

Ayant pris part aux entraînements d’hier et d’avant-hier, Brahim Benzaza va continuer à s’entraîner le plus normalement du monde avec ses coéquipiers en prévision de la rencontre de samedi qui opposera l’USMA au RC Arba. Il est donc apte pour le rendez-vous de samedi. On peut dire que son retour ne pourra qu’offrir d’autres solutions au coach Lavagne dans l’entrejeu, notamment face à l’absence de Karim Benkhelifa, qui est victime d’une blessure à la cuisse.

Chenihi se porte beaucoup mieux

Brahim Chenihi réintègre progressivement le groupe, son état de santé connaît une nette amélioration. Mais contrairement à Benzaza, il ne devrait pas être retenu pour le match du RC Arba, il devrait encore patienter. C’est à partir du match de la 3e journée de la Ligue 1 Mobilis face à la JS Saoura qu’il devrait enfin renouer avec la compétition officielle.

  1. S.

ESS: Débuter le championnat sur une bonne note

Débuter le championnat sur une bonne note

Sans transition, les Ententistes s’apprêtent à entamer le championnat de Ligue 1 en allant défier demain la JSK dans son fief du 1er-Novembre-54 de Tizi-Ouzou. Après avoir arraché difficilement la qualification à la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique, dimanche, face au représentant de la Mauritanie, le FC Nouadhibou en l’occurrence, les partenaires d’Abdelmoumen Djabou vont se tourner maintenant vers un autre objectif de la saison 2021-2022, le championnat. Vice-champions d’Algérie à l’issue de l’exercice précédent,  les gars du coach Nabil El Kouki espèrent faire mieux en allant chercher le sacre final. Une mission qui ne sera pas du tout facile devant d’autres clubs qui aspirent également à jouer le coup pour finir la compétition à la tête du classement, tels que le champion sortant le CRB, l’USMA, le MCA, le MCO et autres JSK. Cela passera avant tout par des résultats positifs, à commencer par le rendez-vous de demain contre l’équipe kabyle qui reste également sur une belle qualification à la coupe de la CAF, après avoir sorti les Marocains des Forces armées royales.

El Kouki confiant

« Nous allons préparer ce match contre la JSK le plus normalement du monde. Une rencontre importante du moment que c’est le premier match du championnat. Nous comptons aborder ce rendez-vous comme tous nos autres matches, c'est-à-dire avec la ferme intention de faire un bon résultat », a déclaré le coach Nabil El Kouki à propos de cette confrontation. Il a tenu, par ailleurs, à féliciter le club kabyle ainsi que les deux autres clubs algériens qualifiés, à savoir le CRB et la JSS. « C’est bien pour le football algérien », a-t-il ajouté.

  1. R.

L’équipe probable :

Bouhalfaya

Debbari

Brahimi

Belkaroui

Nemdil

Karaoui

Farhi

Boutiche

Deghmoum

Djahnit

Motrani (Boudebous)

JSK: Il refuse de résilier son contrat - Stambouli : «J’attends la notification par écrit»

Il refuse de résilier son contrat

Stambouli : «J’attends la notification par écrit»

«Si on ramène 1 coach, la JSK aura 2 entraîneurs sur le banc !»

Alors que la direction des Jaune et Vert a pris la décision de le limoger, le coach Stambouli estime qu’il est toujours en poste. Joint par nos soins hier en début d’après-midi, le coach a déclaré lorsqu’on l’a informé sur la décision de son limogeage : «Au moment où je vous parle, rien ne m’a été signifié. D’ailleurs, j’ai dirigé la séance d’entraînement et je serai à l’entraînement aussi le soir. Qu’à 90% je reste et donc, je suis toujours en poste», a déclaré Stambouli. Le coach a poursuivi son intervention : «Je suis lié au club par un contrat et  la signification de mon limogeage doit se faire par un écrit.  Puis, on devait m’aviser avant de décider quoi que ce soit. A cet instant, personne ne m’a parlé et j’aurais souhaité qu’on se rencontre», a ajouté le coach de la JSK.

«J’aurais souhaité que les choses  soient gérées d’une manière plus professionnelle»

En lui demandant s’il acceptera de résilier son contrat si les dirigeants l’invitent, le coach n’a pas répondu directement, mais il a fait allusion qu’il ne partira pas gratuitement et qu’il aura son mot à dire. «Plusieurs importantes choses attendent la direction en cette période et ce n’est pas le cas Stambouli qui est la priorité. J’aurais souhaité que les choses soient gérées d’une manière plus professionnelle», a ajouté le coach de la JSK. A la question des négociations de la direction avec des entraîneurs alors qu’il n’a pas résilié son contrat, Stambouli dira à ce sujet : «Si on veut recruter un autre coach, la JSK aura deux entraîneurs sur le banc», a ajouté l’intervenant qui ne semble pas prêt à résilier son contrat sans trouver un accord qui arrange tout le monde.

«Tout sera clair prochainement»

Questionné ce qu’il compte faire dans le cas où la direction lui confirmerait son limogeage, le coach a affirmé qu’il attend et qu’il verra après ce qu’il doit faire une fois qu’il rencontrera les responsables. «Pour le moment, on ne m’a rien signifié et je souhaite une rencontre avec les dirigeants pour voir plus clair. Tout sera clair après qu’on aura discuté», a conclu le coach son intervention. Stambouli donne l’impression qu’il réclamera ses droits avant une quelconque résiliation de contrat.

S.T

MCA: Hakar a promis de revoir le budget à la hausse

Hakar a promis de revoir le budget à la hausse

Le patron du géant pétrolier est conscient que le budget de 40 milliards ne peut pas assurer les finances du Doyen. A maintes reprises, les dirigeants ont sollicité le P-DG pour aider le MCA qui trouve du mal à gérer ses finances. Le P-DG a promis de revoir à la hausse le budget, mais à une seule condition, celle de voir l’équipe débuter sa saison en force.

Comme rapporté sur ces mêmes colonnes, il y a quelque temps, l’ex-président du MCA Almas avait signé une convention pour un budget de 40 milliards afin de gérer le MCA. Mais à son arrivée, le président Brahmia a trouvé du mal à gérer les affaires, car en plus de la dette faramineuse, la masse salariale a atteint 59 milliards. Il a donc réduit les salaires et libéré beaucoup de joueurs dans ce sens. Malgré tous ses efforts, il n’a pas réussi à équilibrer le budget. Les dirigeants ont donc sollicité le patron de la Sonatrach afin d’aider le Mouloudia d’Alger. Le PDG Hakar les a rassurés quant à revoir le budget à la hausse, mais avant, il leur exige de démarrer la saison en force. Il veut que le Doyen assure un début en force. Donc, la balle se trouve dans le camp des Mouloudéens qui doivent désormais se concentrer sur leur travail et réussir leur saison, à commencer par le match de vendredi contre le NCM. Il faut dire que la Sonatrach doit aider le Doyen qui veut assurer son centre de formation. Pour rappel, les travaux étaient à l’arrêt par manque d’argent, sans oublier les dépenses concernant le budget de fonctionnement. Donc, pour avoir de l’argent, il faut des résultats. Ce qui va certainement motiver les Vert et Rouge à raser tout sur leur passage.

  1. Z.

CRB: Ammari affiche ses ambitions : «Je suis là pour tout gagner»

Présenté hier en tant que joueur du CRB

Ammari affiche ses ambitions : «Je suis là pour tout gagner»

C’est donc hier que la dernière recrue du Chabab durant le mercato a été présentée. Nadjib Ammari clame sa fierté de signer chez le champion d’Algérie et affiche d’ores et déjà ses énormes ambitions.

Il a été la recrue surprise du dernier jour du mercato. Nadjib Ammari, joueur formé à l’Olympique de Marseille, a rejoint le club de la capitale pour une durée de deux ans. Après avoir signé un contrat électronique pour pouvoir être qualifié, le joueur est arrivé dimanche à Alger et a assisté au match de son équipe face à la formation de l’ASEC Mimosas. C’est finalement hier que le joueur a été présenté de manière officielle en tant que nouveau joueur du club champion d’Algérie. L’occasion pour lui d’exprimer sa grande fierté d’être joueur de la formation de Laâqiba : «Je suis naturellement très content de rejoindre un grand club comme le CRB et aussi revenir en Algérie. J’ai déjà été sélectionné avec les équipes de jeunes et j’ai toujours apprécié d’être ici. Maintenant, je viens dans une équipe où il y a un projet des plus ambitieux et je vais tâcher d’apporter ma pierre à l’édifice au cours de cette saison.»

«Ce groupe peut accomplir de grandes choses»

Le meneur de jeu belouizdadi a ensuite évoqué ses ambitions et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont très grandes : «En ce qui me concerne, je suis ici avec un seul et unique objectif, c’est de tout gagner avec ma nouvelle équipe. Nous avons les moyens de faire une grande saison car j’ai trouvé un très bon groupe qui peut réussir de très grandes choses. On a beaucoup de travail qui nous attend et nous sommes parés pour faire en sorte que tout se passe bien pour nous en cette nouvelle saison. Je passe un salut aux nombreux supporters de l’équipe et je leur dis encore une fois que je suis fier de porter le maillot de ce grand club qu’est le CRB.» Ammari se sait attendu car son état de forme laisse à poser beaucoup de questions surtout qu’il n’a pas beaucoup joué la saison passée avec seulement trois rencontres.

  1. Z.

USMA: effectif amoindri face au RCA

Alors que Benkhelifa et Meziane ne devraient pas être prêts pour le RCA

Hamra, l’absence de trop

C’est avec un effectif amoindri que l’USMA affrontera le RC Arba samedi. Pas moins de 6 joueurs rateront ce rendez-vous, ce qui met le coach Lavagne dans une situation embarrassante.

Le premier responsable de la barre technique du club Denis Lavagne sera privé des services de pas moins 6 joueurs lors de la réception du RC Arba. En plus de Brahim Benzaza, Brahim Chenihi et Kwame Opoku, Karim Benkhelifa et Abderrahmane Meziane ne devraient pas être prêts pour le rendez-vous de samedi. Certes, leur blessure n’est pas méchante, mais ils n’ont toujours pas réintégré le groupe. Ils devront donc patienter avant de renouer avec la compétition officielle. Saâdi Radouani manquera, lui également, le match face au RCA en raison d’une élongation aux adducteurs. Comme un malheur n’arrive jamais seul, Abderrahim Hamra, qui a contracté une blessure aux adducteurs lors du derby face au NAHD, ne pourra pas jouer samedi. Une autre absence qui ne fait pas les affaires de Lavagne vu le poids du défenseur usmiste au sein de l’équipe. Le coach fera face à plusieurs absences face au RC Arba puisque pas moins de 6 joueurs seront contraints de faire l’impasse. Ce qui le met dans une situation embarrassante.

La cascade des blessures frappe tôt l’équipe

Visiblement, la cascade des blessures a frappé plus tôt que prévu la formation de Soustara, ce qui suscite des  inquiétudes dans la mesure où l’on n’est qu’au début du championnat. Alors que le match de samedi face au RC Arba paraît une simple formalité pour les Rouge et Noir face à un adversaire qui devrait jouer avec l’équipe réserve, en raison d’un problème administratif qui a empêché la direction de qualifier les nouvelles recrues, le staff médical de l’USMA fera de son mieux pour récupérer le maximum des blessés à partir de la semaine prochaine. Comme tout le monde le sait, la bande à Lavagne affrontera la JS Saoura à la 3e journée de la Ligue 1 Mobilis. Pour réussir ce périlleux déplacement en revenant avec un résultat probant, il aura besoin de tous ses joueurs à sa disposition. Un énorme travail attend donc le staff médical pour récupérer les blessés dans les plus brefs délais.

  1. S.

ESS: El-Kouki promet une ESS plus performante

El-Kouki promet une ESS plus performante

Il aura donc fallu attendre les toutes dernières minutes pour assister au second but libérateur, celui qui a permis aux partenaires de Sofiane Khedaïria d’arracher leur billet pour la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique. Au terme, en effet, d’un long suspense, les Ententistes qui ont débuté la deuxième manche d’avant-hier disputée au stade du 8-Mai-1945 de Sétif avec un retard de deux buts ont fini par refaire leur retard et chiper sur le fil la qualification à la prochaine étape de la plus prestigieuse des compétitions interclubs du continent aux dépens d’une équipe du FC Nouadhibou qui n’est pas venue pour limiter les dégâts. Devant une équipe mauritanienne qui a joué le coup à fond et revigorée par le score du match aller à Nouakchott (1-3), les représentant algériens ont trouvé quelques soucis à imposer leur jeu. D’ailleurs, il a fallu attendre la fin du premier half pour assister à l’ouverture du score signée Deghmoum qui a refait le coup du premier match entre les deux équipes avant que le jeune Derfalou ou joker de luxe du coach Nabil El-Kouki parvint à mettre le deuxième but concluant un bon travail collectif mené par Abdelmoumen Djabou, l’homme par qui la qualification devait passer. Au coup de sifflet final de l’arbitre malien dépassé par les événements, la joie s’est emparée du camp ententiste à commencer par le coach El-Kouki qui a traversé des moments difficiles avec ses joueurs depuis l’entame de leur aventure dans l’épreuve continentale. ‘’Tout d’abord, je tiens à féliciter mes joueurs. Je pense que nous n’avons pas volé notre qualification à la phase des poules. C’est vrai que nous avons trouvé quelques problèmes avant de se qualifier et ceci est dû à plusieurs paramètres. Cependant, le plus important, c’est qu’au bout nous avons atteint notre premier objectif dans cette compétition à savoir atteindre la phase des groupes. Il faut ajouter que cette qualification n’est pas le résultat du hasard, c’est le fruit des efforts que nous avons fournis depuis que nous avons débuté les éliminatoires‘’, a dit d’emblée le coach El-Kouki avant de revenir un peu sur la rencontre de dimanche dernier où son équipe a dû attendre la fin de la rencontre pour mettre le but de la qualification.

«Un ou deux bons attaquants pour aller encore loin dans la C1»

‘’Oui, ça n’a pas été facile du tout. Il ne faut pas oublier que nous avons affronté une bonne équipe de Nouadhibou contrairement à ce que pensent certains. C’est une équipe qui joue depuis quelques années les premiers rôles dans le championnat de la Mauritanie et qui participe régulièrement aux éliminatoires des coupes Africaines. Elle ne possède également pas moins de onze joueurs qui sont soit avec l’EN A ou des locaux. Cela dit, malgré toute la pression qui était autour de nous après la défaite du match aller à Nouakchott, on est parvenus toutefois à remonter notre retard et arracher la qualification‘’, a ajouté le technicien tunisien. Pour ce dernier, son équipe va nettement s’améliorer avec les matches et également avec la qualification des nouveaux joueurs qui ont rejoint son effectif au mercato estival. ‘’Avec la qualification des nouveaux joueurs et le recrutement d’un ou deux très bons joueurs au prochain mercato, je peux vous dire que notre équipe sera plus forte. Ceci dit, il reste que je suis fier de mes joueurs. J’avais travaillé dans cette épreuve avec des joueurs de moins de 20 ans à telle enseigne que Kendouci ou Deghmoum par exemple sont devenus des cadres de l’équipe alors qu’ils n’ont même pas 21 ou 22 ans. Enfin, je tiens à dédier cette qualification à nos supporters et à toute la population de Sétif‘’, a indiqué en outre l’ancien montor du Club Africain qui a mis le cap déjà avec son groupe sur la prochaine sortie de con team en championnat de Ligue 1 Mobilis face à la JSK dans le cadre de la 2e journée. ‘’ C’est un match qu’on va préparer comme toutes les rencontres avec l’ambition d’obtenir un résultat positif‘’, a-t-il conclu.

F.R.

JSK: Stambouli, les raisons du divorce

Stambouli, les raisons du divorce

Depuis l'annonce de son recrutement par le président déchu Chérif Mellal, l'entraîneur Henri Stambouli n'a jamais fait l'unanimité chez les supporters. Certains d'entre eux ont même dénoncé le recrutement de cet entraîneur qui n'a pris aucune équipe et cela depuis 2011. Même si les dirigeants actuels n'ont jamais été convaincus par les qualités de cet entraîneur qui est resté loin des terrains depuis plus de 10 ans, ils l'ont laissé travailler pour ne pas perturber l'équipe qui préparait son match face au représentant marocain. Mais cela n'a fait que les renforcer dans leur conviction que celui-ci n'est pas l'entraîneur qui convient à la JSK. Non seulement sa méthode de travail est ancienne et les joueurs n’apprenaient pas grand-chose à l'entraînement, son coaching laissait vraiment à désirer. Certains joueurs nous ont confié que sur le plan tactique, il est totalement dépassé et que s'il reste à la tête du staff technique, la JSK n'ira pas loin et cela malgré les moyens mis à la disposition de l'équipe par la direction.

 

Limites

Même si la JSK a arraché le billet qualificatif pour les 1/8 de finale bis, il n'y avait pas la touche de l'entraîneur. C'est grâce à la grinta des joueurs que la JSK a pu avoir le dernier et cela n'a pas échappé aux dirigeants qui se sont rendu compte qu'il est préférable pour eux de le démettre de ses fonctions maintenant que de prendre le risque de le laisser à son poste. Même ses changements étaient bizarres puisqu'il a fait sortir Arfi qui était dangereux et qui était derrière le premier but pour laisser un joueur sur le terrain qui n'a pas eu le rendement escompté. Il fallait qu'il renforcé le milieu, mais il ne l'a pas fait et son coaching n'a pas plu aux dirigeants qui savent qu'avec lui, ils n'atteindront jamais leurs objectifs. Il faut dire que l'équipe a subi le match face à l'AS FAR et l'entraîneur aurait dû renforcer le côté droit que les Marocains essayaient d'exploiter, mais il n'a pas changé son système de jeu et cela jusqu'au coup de sifflet final.

  1. Boumali

 

Il a refusé d'entraîner les nouvelles recrues

Bien que le match face à l'ESS soit programmé pour ce vendredi, l'entraîneur Henri Stambouli a refusé que les joueurs non concernés par la coupe de la CAF notamment les nouvelles recrues s'entraînent avec le groupe sous prétexte qu'il a un match de coupe de la CAF à jouer face à l'AS FAR. Les dirigeants n'étaient pas d'accord, mais ils ont accepté sa demande et cela pour ne pas perturber la préparation de l'équipe. Mais ils ne comprennent pas pourquoi celui-ci n'ait jamais assisté à l'entraînement ni même au match amical des joueurs non concernés par la coupe de la CAF, alors que la reprise du championnat approche à grandes enjambées. Pour les dirigeants, il ne peut pas gérer le groupe et c'est pour cela qu'il n'a pas voulu que les nouvelles recrues s'entraînent avec le groupe.

  1. B.

MCA: « Pour jouer, il faut mériter sa place avec moi»

Benyahia : « Pour jouer, il faut mériter sa place avec moi »

Le premier responsable de la barre technique du MCA Khaled Ben Yahia a tenu hier un discours avant l’entame de la séance. A quelques heures du coup d’envoi de la saison pour le MCA, qui affronte ce vendredi le NCM, le coach a voulu sensibiliser ses capés pour avoir un groupe capable de défier n’importe quel calibre.

Khaled Ben Yahia a déclaré à ses joueurs : « On a bien travaillé lors de cette période de préparation ; je sais qu’on vous a poussés au-delà de vos limites. Vous avez tellement sué, qu’il y a des jours où vous nous avez haïs, mais c’est pour votre bien. Car, désormais, rien ne va vous surprendre, ni causer des soucis étant donné que vous êtes prêts pour la saison, que ce soit sur le plan physique, organisationnel ou encore dans la conservation du ballon, l’emplacement et le replacement ; vous êtes prêts. » Il faut dire que les Vert et Rouge ont beaucoup travaillé en cette période de préparation avec 3 stages au menu, des matches amicaux, du biquotidien et même le triquotidien. Le coach leur a fait comprendre que c’est un mal pour un bien qu’ils confirmeront tout au long de la saison, car le MCA a bossé tous les volets, physiquement, tactiquement et même mentalement. Ils sont prêts à livrer n’importe quelle bataille.

« Ne craignez pas les petites équipes qui ferment tout devant vous »

Cette saison, le MCA va affronter de grandes et de petites équipes ; à chaque fois, il doit prétendre à la gagne. Ce ne sera pas facile, mais le coach a voulu rassurer ses capés dans ce sens : « Soyez-en sûrs que les autres équipes vont faire le maximum pour vous battre, car vous êtes le Mouloudia d’Alger, un grand club. Toute équipe a envie d’accrocher le MCA sur son tableau de chasse. Avec les petites équipes, il faudra se montrer patient et vigilant, car elles vont compter sur les balles arrêtées pour marquer et ferment tout après. Il faut les surprendre avant d’être surpris. Ce qui ne peut se faire qu’avec une grande concentration et bien sûr assurer la conservation de la balle.

Je veux des joueurs qui ne lâchent rien, qui se donnent à fond pour défendre les couleurs qu’ils portent. Pour ce qui est des anciens, il faut que  vous sachiez que, pour vous, rien n’est acquis, il faut mériter sa place avec moi. Alors, battez-vous comme des ogres pour assurer votre place. Dans le cas contraire, je serais contraint de faire appel à d’autres joueurs. Je ne suis pas là pour faire jouer les perdants, mais des guerriers assoiffés de victoires.»Une façon de faire savoir à ses capés qu’ils doivent mettre les bouchées doubles face aux petites ou grandes équipes, car au final, il faut engranger le max de points pour hisser le club vers les sommets.

« Le problème d’argent, laissez le pour moi »

Dans un autre registre, après avoir discuté du volet technique, l’entraîneur en chef est conscient qu’il y a un souci qui peut chambouler tout, à savoir le volet financier. Comme c’est important, alors le coach a décidé d’en parler à ses troupes : « Je sais que vous vous préoccupez de votre argent. Je vous demande d’assurer sur le carré vert et de laisser le volet financier pour moi. Car, quand vous enchaînez les victoires, votre argent sera garanti et personne ne dira le contraire. Donc, le problème d’argent, laissez-le pour moi et concentrez-vous sur votre travail et les missions que vous devez remplir comme il se doit. » Le coach, à quelques jours du déplacement à Magra, veut que tout soit clair pour ses capés afin d’avoir un groupe à la hauteur, à commencer par le match de vendredi contre le NCM chez lui à Magra.

A.   Z.

USMA: Achiou joue la carte de la motivation

Il a dévoilé aux joueurs le barème des primes

Achiou joue la carte de la motivation

 

Avant l’entame de la nouvelle saison, soit la fin de la semaine écoulée, le directeur sportif de l’USMA Hocine Achiou s’est réuni avec les joueurs pour leur dévoiler le barème des primes de match cette saison. Selon les informations dont nous disposons, le responsable usmiste a fixé à 5 millions de centimes la prime du match nul enregistré hors de leurs bases. En cas de victoire, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, les joueurs auront 15 millions de centimes. Une prime alléchante qui ne pourra que les pousser à redoubler d’efforts pour réaliser les victoires. Nous avons également appris qu’Achiou a promis à Benkhelifa et consorts, en plus des primes qu’ils vont percevoir, un bonus de 10 millions de centimes, dans le cas où ils réussiraient une série de 5 matchs sans défaite. Le directeur sportif a dévoilé le barème des primes pour motiver les joueurs à réaliser les meilleurs résultats cette saison.

 

Ponction sur salaire de 10 millions en cas de défaite à Bologhine

Selon toujours nos informations, Hocine Achiou compte infliger aux joueurs une ponction sur salaire de 10 millions de centimes en cas de défaite à domicile. Les coéquipiers de Belaid sont prévenus, ils n’auront donc pas droit de s’incliner au stade Omar-Hamadi. En attendant de percevoir leurs salaires impayés, tous les moyens semblent être réunis pour les joueurs pour réaliser les résultats escomptés cette saison et atteindre ainsi l’objectif fixé par la direction de l’USMA, en l’occurrence finir le championnat parmi le peloton de tête, synonyme d’une participation à une compétition continentale lors de l’exercice 2022/2023.

A.   S.

 

Benzaza, Chenihi et Opoku non concernés par le match du RCA

Blessés, Brahim Benzaza, Brahim Chenihi et Kwame Opoku ont été contraints de faire l’impasse sur le premier match de la saison samedi dernier face au NAHD. Selon les informations qui nous sont parvenues, les trois joueurs en question poursuivent les soins et se contentent de quelques exercices en solo. Ils ne seront donc pas concernés par le prochain match du championnat qui opposera l’USMA au RC Arba ; ils devront encore patienter avant de renouer avec la compétition officielle. Si tout se déroule comme prévu, à partir du match de la 4e journée face au HBCL, ils devront être à la disposition de leur entraîneur Denis Lavagne. Ce dernier souhaite les récupérer dans les plus brefs délais, car il aura besoin d’eux, notamment les deux attaquants Chenihi et Opoku.

MCO: El-Hamri met le cap sur le PAC

El-Hamri met le cap sur le PAC

La formation du MC Oran a repris le chemin de l’entraînement à l’occasion de la reprise tenue ce dimanche, sur la pelouse du stade Ahmed Zabana, les joueurs ont tous répondu au rendez-vous fixé par leur entraîneur Azzeddine Aït-Djoudi à la fin du match de Constantine. Une ambiance bon enfant a marqué la reprise basée sur la récupération de l’expédition dans l’antique Cirta.  Le succès obtenu face  à  un adversaire, qui lui réussit plutôt bien, a  bien évidemment boosté les Mohamed Legraâ et compagnie qui ont même fêté l’événement dans les vestiaires du stade Benabdelmalek- Ramdane. Il va sans dire que le groupe s’est remis au travail avec un moral au beau fixe. Un moral gonflé à bloc d’autant plus que ce résultat a donné tort à tous ceux qui voyaient cette équipe remaniée à plus de 75% prendre une raclée sur le rectangle vert  de l’antre Benabdelmalek. En marge de cette reprise, les joueurs du Mouloudia ont commencé à penser à la préparation de leur prochain rendez-vous de la saison 2021-2022. Un rendez-vous prévu ce week-end avec le Paradou AC sur le sol oranais, et ce, dans le cadre de la deuxième journée. Soit un match à domicile pour les gars d’El-Hamri qui ont pour mission de l’emporter histoire de tirer profit de l’avantage du terrain et de confirmer que le succès décroché sur le sol constantinois n’est pas dû au simple hasard.

  1. M. A.

----------------------

Allati pas encore prêt

Le défenseur Walid Allati n’est pas en mesure de reprendre sa place dans l’équipe de sitôt. La raison est liée au fait que le staff médical lui a suggéré de ménager ses efforts pour bien soigner sa cheville. Depuis le retour de l’équipe du stage de Chlef, le transfuge du MC Alger s’entraîne en marge du groupe plus précisément sous les ordres du préparateur physique, Amir Medjbouri. 

La CRL répond à Medouar: «Il est l’instigateur d’une politique qui a mené les clubs à l’agonie»

La CRL répond à Medouar :

«Il est l’instigateur d’une politique qui a mené les clubs à l’agonie» 

Dans une déclaration à la Chaîne 1 de la radio algérienne, Abdelkrim Medouar, le président intérimaire de la LFP, avait pointé un doigt accusateur sur la CRL. L’ancien président de l’ASO a relevé des anomalies dans les décisions prises par la structure, notamment des dépassements, en prenant la défense des clubs lésés, d’après lui, puisque plusieurs joueurs ont été libérés sans le moindre droit.

Visiblement hors de lui, Medouar est allé plus loin en soulignant que ces litiges ont créé un désordre financier, accusant donc la CRL d’être derrière la crise vécue par le football professionnel. Medouar n’a donc pas été tendre avec la CRL. Une sortie médiatique inédite sans précédent, qui a intrigué plus d’un et soulevé le courroux des concernés. La CRL nous a, en effet, adressé hier une lettre, en guise de droit de réponse, au premier responsable de la LFP. Pour elle, Medouar n’a pas obéi «aux règles primordiales de droit naturel et les règles de conduite humaine en relatant scrupuleusement la vérité», trouvant à l’occasion que Medouar avait un but à atteindre et que la manière d’y parvenir importait peu. Les membres de la CRL ont d’abord tenu à rappeler que durant tout son mandat, «il n’a pas tari d’éloges à l’égard de la CRL. Voilà que, d’un coup, il l’accuse de graves dépassements sans apporter la moindre preuve. Serait-ce à cause de certaines décisions prises par la CRL favorables aux joueurs pour le bien-fondé de leurs droits en les libérant de leur club même si ce club a des partisans ou sympathisants dans la tour de Belouizdad », pouvait-on lire dans cette correspondance. Un fait qui renvoie à des décisions prises à l’encontre des joueurs de l’ASO, qui n’est autre que l’ancien club de Medouar.

 Ingérence

La Chambre de résolution des litiges précise aussi que, en tant qu’organe indépendant, elle ne tolère aucune ingérence dans ses affaires internes, avant de contre-attaquer. Elle accuse le patron de la LFP d’être à l’origine du chaos vécu par les clubs, à cause de sa  «politique conjoncturelle désastreuse menant les clubs, d’année en année, à une crise structurelle».  Medouar avait, en effet, été l’instigateur quant au paiement des dettes des clubs avec le revenu des droits télé en 2017. Ce qui serait l’origine des maux financiers des clubs, d’après la CRL.  Medouar, qui a étrangement pris la défense des clubs ces dernières semaines, a suscité les soupçons de plus d’un. On lui reproche d’avoir lancé sa campagne électorale. La CRL l’invite à « concentrer ses efforts sur la valorisation et le développement du football national, d’appliquer les règlements nationaux et internationaux et stopper les tiraillements dont le football national en est le plus grand perdant.»

  1. M. A.    

                                                             

 

MCA: Benaldjia veut aller jusqu’au terme de son contrat

Il a fait une demande de réintégration

Benaldjia veut aller jusqu’au terme de son  contrat

Lié au Mouloudia d’Alger jusqu’à janvier 2022, l’attaquant du Doyen Mehdi Benaldjia, qui a figuré dans la liste des libérés, n’a pas résilié son contrat. Il a demandé de réintégrer le groupe et attend de la décision de Brahmia et du CA.

Comme tout le monde le sait, à la fin de la saison dernière, Mehdi Benaldjia, qui a figuré sur la liste des libérés, était rentré chez lui sans rouspéter. Le mercato étant terminé, il a demandé hier à réintégrer le groupe. La direction va étudier son dossier dans ce sens. Mehdi Benaldjia en demandant sa réintégration a souligné qu’il n’a pas fait de chantage à la direction quand celle-ci l’a mis sur la liste des libérés et qu’il s’est exécuté quand le président lui a demandé de s’entraîner avec les espoirs. Comme son contrat prend fin en janvier, il veut revenir et finir son pacte avec le Doyen surtout qu’il n’a pas trouvé de club preneur. Le joueur a ajouté qu’il veut contribuer à la réussite du MCA en acceptant toutes les exigences même financières. Une réunion est prévue dans les prochains jours entre le président Brahmia et les membres du conseil d’administration afin d’étudier ce cas. Le joueur espère, lui, retrouver ses camarades pour défendre les couleurs du Doyen. Il se veut confiant quant à la décision de la direction. Il a assuré aussi, dans sa demande, qu’il sera à la disposition du coach et ne fera plus de soucis à l’équipe, car il a bien appris la leçon. En résumé, le contrat de Benaldjia expire en janvier prochain, il ne l’a pas résilié et le mercato a fermé ses portes. Il veut donc revenir pour finir son bail. Maintenant, c’est à la direction de prendre la décision dans ce sens avant de trancher.

  1. Z.

 Abdelaoui  rejoint l’USMMH

L’attaquant du MCA Abdelaoui, non retenu dans l’effectif de cette nouvelle saison après avoir résilié son contrat, a signé avec l’équipe de Hadjout, l’USMMH, le dernier jour du mercato pour la Ligue 2 qui a pris fin avant-hier. Le joueur espère retrouver son meilleur niveau avec sa nouvelle équipe pour progresser et s’imposer à l’avenir.

USMA: Une entame sur la pointe des pieds

Une entame sur la pointe des pieds

L’USMA a raté une victoire à sa portée avant-hier face au NAHD. La bande à Lavagne aura laissé filer 2 précieux points, à la grande déception des supporters qui s’attendaient à une brillante victoire face à un adversaire qui a connu une grande instabilité lors de l’intersaison.

Pour débuter la nouvelle saison, l’USMA a disputé le derby algérois qui l’a opposé au NAHD. Un derby qui s’est soldé sur un score de parité de 1 but partout. Le moins que l’on puisse dire est que ce résultat ne fait pas les affaires des Rouge et Noir pour la simple raison qu’ils ont raté l’opportunité d’entamer le championnat version 2021/2022 par la plus belle des manières. En plus du bon recrutement fait par la direction au dernier mercato, les Usmistes étaient mieux préparés que leur adversaire après avoir fait une très bonne préparation d’intersaison ponctuée par 6 matchs amicaux, contrairement au Nasria qui a souffert des problèmes administratifs juste après la fin de la saison écoulée. Ce qui a eu des répercussions négatives sur l’équipe qui a préparé la nouvelle saison dans la douleur. Pour preuve, il a profité d’une erreur défensive pour remettre les pendules à l’heure. Sur papier, on peut dire que Koudri et consorts étaient les grands favoris dans ledit derby, car tous les moyens étaient réunis pour gagner avec l’art et la manière, mais ils ont finalement échoué, à la grande déception des supporters. Quelques-uns de ces derniers, présents au stade, n’ont pas hésité à s’en prendre aux joueurs à l’issue de la rencontre. D’aucuns diront que leur équipe favorite a laissé filer 2 précieux points, car c’est ce genre de matchs qu’elle ne doit absolument pas rater pour jouer les premiers rôles en championnat, l’objectif principal de la direction cette saison. Ayant raté leur première sortie en championnat, en concédant un nul au goût de défaite, les Usmistes devront mettre ce derby aux oubliettes et rectifier le tir lors de leur prochain rendez-vous en championnat en recevant le RC Arba, pour espérer se hisser vers le haut du tableau.

  1. S.

MCA: Le coach a tranché, Litim, n°1 dans les bois

Le coach a tranché

Litim, n°1 dans les bois

Alors qu’on s’attendait à voir  Farid Chaal dans les bois du MCA à l’entame du championnat, l’entraîneur Khaled Ben Yahia a tranché après le match amical contre le NARBReghaia. La nouvelle recrue Oussama Litim sera aligné le premier match du championnat vendredi prochain contre le NC Magra.

Comme le sait tout le monde, Farid Chaal a connu des moments très difficiles depuis deux ans. Les supporters l’ont souvent vilipendé et  même réclamé son départ du club. Mais les dirigeants du MCA ont décidé de le maintenir et lui donner une autre chance. Depuis le début de la préparation, l’enfant de Tizi était titulaire lors des matchs amicaux, mais après l’arrivée de l’ancien portier du MCO Oussama Litim, les données ont changé : chaque gardien a joué 45’. Selon une source digne de foi, à l’issue de la réunion entre Ben Yahia et l’entraîneur des gardiens de but Fouad Chriet, il a été décidé que Litim sera le n°1, alors que Chaal le secondera au début du championnat. Même si Litim va commencer le championnat en tant que n°1, cela ne veut pas dire qu’il a assuré sa place puisque Ben Yahia peut le remplacer à tout moment. S’il commet des bourdes, Chaal prendra sa place ou même le troisième gardien Yakoubi qui a montré des qualités. Il faut dire aussi que Litim a une grande responsabilité dans les matchs du championnat, car il doit réussir de belles prestations s’il veut garder sa place de titulaire.

Une chose est sûre, Oussama Litim est le n°1 du MCA cette saison, mais Chaal n’a pas encore dit son dernier mot puisqu’il a déjà connu cette situation avec Chaouchi et même la saison dernière lorsqu’il a détrôné Salhi et Boutaga.

  1. Z.

 

NAHD 1-1 USMA : Un derby équilibré

Un derby équilibré

Le derby ayant opposé le NAHD à l’USMA s’est soldé sur un score de parité d’un but partout. La bande à Lavagne est passée à côté d’une victoire au vu de la physionomie de la rencontre.

Les Rouge et Noir entament en force le derby et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont dominé la première mi-temps. Après avoir exercé une pression sur les bois adverses, en se procurant quelques occasions franches, ils bénéficieront d’un penalty lorsque Belkacemi, bien servi par une passe en profondeur d’un coéquipier, est fauché par Kheiraoui dans la surface de réparation (10’). L’attaquant usmiste va exécuter lui-même le penalty, mais il échouera à le transformer en but. Cela ne va pas décourager les protégés de Lavagne qui vont continuer leur pression sur les bois adverses. Leurs efforts seront enfin récompensés à la 41’. Sur un corner de Zouari, Koudri sert Hamra de la tête et ce dernier seul face aux bois met le cuir au fond des filets et libère ainsi les siens. Les dernières minutes de la première mi-temps seront palpitantes puisque les deux équipes rateront deux buts certains. Alors que la tête de Bouloudene heurte le poteau, Koudri, bien servi par Achour, va voir sa frappe heurter la transversale. C’est sur ce score d’un but à zéro en faveur de l’USMA que l’arbitre Ibrir renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. Après la pause-citron, les joueurs du Nasria sont rentrés plus motivés et déterminés pour revenir au score. Après plusieurs tentatives, Banouh réussira à débloquer la situation et parviendra à remettre les pendules à l’heure d’une jolie tête à la suite d’un centre bien botté d’Aggoune, on jouait la 70’. On s’attendait à une riposte des Usmistes, mais ces derniers n’ont pas créé un grand danger sur les bois adverses, se contentant de quelques tentatives timides. Le coach Lavagne a changé de schéma tactique, en passant du 3-5-2 au 4-3-3, après avoir incorporé Mahious à la place de Beneddine, mais cela ne va rien changer. La suite de la rencontre sera équilibrée entre les deux équipes et c’est donc sur ce score de parité d’un but partout que l’arbitre Ibrir siffle la fin du match. Un résultat positif pour le NAHD vu les problèmes qu’a vécus le club lors de l’intersaison. Quant à l’USMA, elle est passée à côté d’une victoire, tout en espérant que le premier succès de la saison sera réalisé à l’occasion du prochain match face au RC Arba.

M.A.

NAHD 1 - USMA 1

Stade 20-Août-1955, El-Anasser

Arbitres : Ibrir, Chellali, Belkacem.

Buts :NAHD : Banouh (70’)/ USMA : Hamra (41’)

 NAHD:Benchlef, Kheiraoui, Boussalem, Aggoun, Temericht, Beyoud, Bouloudene, Yaya (Hamdaoui 89’), Betrouni (Ferrahi 63’), Banouh (Bennaï 74’), Nadji

Ent. : Zaoui.

 USMA:Zemmamouche, Belaïd, Bekakchi, Hamra, Achour, Beneddine (Mahious 69’), Merbah, Koudri (Baouche 82’), Benhammouda, Zouari, Belkacem

Ent. : Lavagne.

Averts :

NAHD : Kheiraoui (10’), Boussalem (41’), Beyoud (77’) Hamdaoui (90’).

USMA : Belaïd (75’).

JSK: Iarichen : «On doit se méfier du FAR»

Iarichen : «On doit se méfier des FAR»

Le président Yazid Iarichen estime que le plus dur reste à faire et que son équipe doit faire très attention pour éviter toute mauvaise surprise demain soir à Tizi Ouzou. "C'est vrai qu'on a pris une bonne option pour la qualification, mais rien n'est acquis pour le moment. On aura affaire à une équipe marocaine qui fera tout pour tenter de renverser la vapeur. C'est pour cela qu'on doit se méfier d'elle vu qu'elle n'a plus rien à perdre", a prévenu le président Iarichen.

«Impératif d’offrir la qualification à nos fans»

Même s'il a repris le club dans des moments difficiles, le président Iarichen souhaite que son équipe aille le plus loin possible en coupe de la CAF. "Les joueurs s'étaient comportés comme des hommes sur le terrain et ils sont animés de la même détermination pour passer l'écueil du représentant marocain. Il est impératif qu'on offre la qualification à nos fans surtout qu'on jouera chez nous", a-t-il annoncé.

«On a mis l'équipe dans les meilleures dispositions»

Pour que son équipe ne rate pas ce match retour face au représentant marocain, les dirigeants à leur tête le président Iarichen ont mis tous les moyens à la disposition de l'entraîneur et des joueurs pour qu'ils puissent relever le défi demain soir face à l'AS FAR. "On a mis l'équipe dans les meilleures dispositions. Tout ce qu'on veut est la qualification pour le prochain tour", a-t-il dit.

 

«Je m'adresserai aujourd'hui ou demain aux joueurs»

Voulant savoir s'il compte se réunir avec ses joueurs pour les mettre en garde contre l'équipe marocaine surtout que son entraîneur belge n'arrête pas de dire qu'il est à Tizi Ouzou pour repartir avec le billet qualificatif pour le prochain tour, Iarichen déclaré : "Je m'adresserai aux joueurs ce samedi ou le jour du match pour les motiver. Ils sont conscients de ce qui les attend et je sais qu'ils donneront le meilleur d'eux-mêmes pour arracher le billet qualificatif pour le prochain tour."

«Une conférence de presse pour revenir sur ce qui s'est passé»

Pour ne pas perturber la préparation de son équipe pour le match de ce dimanche face à l'AS FAR, le président Iarichen préfère attendre l'après-match pour revenir sur les circonstances de son arrestation. "Le plus important pour moi pour l'instant est que mon équipe se prépare dans de très bonnes conditions pour son match face à l'AS FAR. Pour ce qui s'est passé, j'animerai une conférence de presse après le match pour tout dire. Les gens savent que je suis quelqu'un de très éduqué et que je ne pourrai pas faire une chose pareille. On s'apprête à représenter le pays et on doit le faire dignement. On ne doit pas aussi oublier que la JSK a une réputation à défendre sur la scène africaine.»

«Je n’ai pas eu Zerdoum, j'ai demandé pardon aux supporters»

Après l'échec des négociations avec le pensionnaire algérien de l'Etoile du Sahel, le président Iarichen a affirmé : "On aurait aimé enrôler Zerdoum, mais les négociations ont échoué à la dernière minute. Je tiens à demander pardon à nos supporters pour ne pas l'avoir engagé", a-t-il dit...