USMA

USMA : Plus de peur que de mal pour Meftah

 

Rabie Meftah sera bel et bien présent samedi face au Wydad de Casablanca. Sa blessure ne s’avère pas méchante et il reprendra demain le chemin des entraînements.

USMA-RCK : Les derniers réglages avant le départ à Casa

Après s’être imposés brillamment en amical avant-hier face à l’équipe réserve sur le score sans appel de cinq buts à deux, les joueurs usmistes disputeront aujourd’hui un deuxième match amical qui rentre dans le cadre de la préparation en prévision du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions africaine face au Wydad de Casablanca.

USMA : Put et Iaïche maintenus

 

Avant-hier, des rumeurs faisaient état de contacts entre la direction de l’USMA avec certains entraîneurs pour succéder à Paul Put.

Paul Put : opération trouver les «failles» du WAC

Le match retour entre le Wydad de Casablanca (Maroc) et l’USM Alger, comptant pour les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique, approche à grands pas. Le 21 octobre prochain, les deux équipes vont s’affronter sur la pelouse naturelle du stade de Casablanca.

Meziane : «Le WAC ? Bien sûr que je suis optimiste»

De retour aux entraînements avec l’USMA, Abderrahmane Meziane nous donne son avis à propos du report des deux derbys algérois, respectivement face à l’USMH et au MCA. Le jeune attaquant usmiste nous parle également du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions africaine qui opposera son équipe au Wydad de Casablanca en nous affirmant que lui et ses coéquipiers croient dur comme fer quant à la réalisation d’un exploit au Maroc le 21 octobre prochain.

Yaya : «Le plus important est de marquer en matchs officiels»

Faouzi Yaya affirme que la préparation en prévision du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions africaine se poursuit dans de très bonnes conditions. Il affirme que lui et ses coéquipiers ne devront pas rater ce rendez-vous pour revenir avec le billet qualificatif de la finale de la prestigieuse compétition continentale et procurer ainsi de la joie pour leurs supporters.

USMA-USMH reporté à une date ultérieure

C’était dans l’air, c’est désormais officiel. Le derby qui mettra aux prises l’USMA avec l’USMH, pour le compte de la mise à jour de la 5e journée de la Ligue 1 Mobilis et prévu initialement demain, a été officiellement reporté à une date ultérieure.

USMA : Vers le report du derby face à l’USMH

 

C’est avant-hier soir que Lucas Alcaraz a dévoilé une liste de 35 joueurs concernés par le prochain stage de la sélection nationale A’ qui s’étalera sur quatre jours, soit d’aujourd’hui à mercredi, au Centre technique national de Sidi Moussa.

USMA : Deux grands derbys pour préparer le WAC

L’opportunité est bien offerte à l’USM Alger afin de préparer convenablement le match des demi-finales retour de la Ligue des champions d’Afrique le 2 octobre prochain contre le Widad de Casablanca.

USMA : Haddad demandera des explications à Put

 

En allant affronter l’USM Bel-Abbès, la formation de Soustara a laissé des plumes dans la ville de la Mekkera en concédant une défaite amère sur le score de deux buts à zéro.

L’USMBA enfonce l’USMA

 

L’USMBA a réussi à arracher une victoire hier face à l’USMA après une première période dominée par les hommes de Chérif El-Ouazzani. La rencontre s’est soldée sur le score de deux buts à zéro.

USMBA – USMA : Gagner pour le moral

Après en avoir momentanément terminé avec la Ligue des champions, les Rouge et Noir renouent avec la compétition nationale avec un déplacement périlleux du côté de Sidi Bel-Abbès pour affronter la formation locale. Voilà 5 matchs que la formation de Soustara n’a pas gagné la moindre rencontre. Une statistique qui fait tâche pour une équipe avec d’aussi grandes ambitions comme l’USMA. La parenthèse Ligue des champions momentanément fermée, les Algérois se tournent vers la compétition nationale et cette rencontre de mise à jour de la 4e journée de Ligue 1 Mobilis avec ce déplacement du côté de Sidi Bel-Abbès pour affronter l’USMBA. Une rencontre qui ne sera en aucun cas facile pour les Rouge et Noir car en face, il y aura une équipe doublement motivée à faire tomber l’ogre usmiste. Les hommes de Paul Put vont se présenter avec la ferme intention de réaliser une bonne performance et reprendre du terrain sur la concurrence au classement général. Pour s’y faire, il faudra montrer bien plus que lors des précédents matchs, car le niveau de jeu de l’USMA a régressé. Paul Put sous pression L’entraîneur en chef des Rouge et Noir, Paul Put, essuie beaucoup de critiques ces derniers temps notamment lors des précédents matchs de coupe d’Afrique de son équipe par rapport à la stratégie choisie ou encore la qualité de jeu proposée par les joueurs. D’ailleurs, on peut dire que le technicien belge est sous pression pour cette partie car il sait qu’il sera plus qu’important de faire un résultat à Sidi Bel-Abbès et faire taire les critiques, d’une part, et, de l’autre, faire retrouver confiance aux joueurs, ce qui semble leur manquer actuellement. Décimés, mais décidés Pour ne rien arranger, la formation de Soustara se présentera décimée du côté de Sidi Bel-Abbès. En effet, pas moins de 4 joueurs titulaires en puissance seront absents à l’occasion de cette rencontre. il s’agit du quatuor d’internationaux que sont Benguit, Chafaï, Meziane et enfin Darfalou. Des soucis en plus pour l’entraîneur usmiste appelé à trouver l’équilibre parfait pour présenter le meilleur onze possible. Cependant, malgré la difficulté de la tâche, les joueurs de l’USMA affichent une grosse détermination pour aller chercher les trois points de la rencontre et renouer avec le succès qu’ils n’ont pas obtenu depuis l’ouverture de la saison et cette victoire étriquée face à la formation du PAC à Bologhine. Les Algérois savent ce qui leur reste à faire pour faire taire les critiques et pour engranger des points. Elément de réponse, cet après-midi à partir de 17h au stade du 24- Février-1956 de Sidi Bel-Abbès. I. Z. Equipe probable Berrefane, Meftah, Benyahia, Abdellaoui, Cherifi, Koudri, Benkhemassa, Sayoud, Benkablia, Hammar, Hamzaoui. Sidi Bel-Abbès, un mauvais souvenir Ce qu’on peut dire, c’est que la saison passée, la formation de l’USMBA n’a pas vraiment réussi à l’USMA au stade du 24-Février-1956. En effet, les deux équipes se sont affrontées à deux reprises dans l’enceinte en question. La première, c’était en championnat et les hommes de Chérif El-Ouazzani avaient réussi à faire tomber les Algérois sur le score de deux buts à zéro. La seconde rencontre s’est jouée en coupe d’Algérie et après un match délicat, les Usmistes se sont inclinés aux tirs au but. Nul doute que les joueurs veulent prendre leur revanche et effacer ce mauvais souvenir en s’imposant et en prenant les points mis en jeu. Aouina officiera la rencontre Pour cette partie, la CFA a décidé de désigner l’arbitre Aouina pour officier la rencontre et veiller à ce que tout se passe bien. L’arbitre en question sera épaulé par Kechida et Benaïssa. Ultime entraînement hier matin Les joueurs de l’USMA ont effectué hier matin une dernière séance d’entraînement du côté du stade Omar Hamadi. La séance a été marquée par l’absence des internationaux qui ont rejoint le Centre technique national de Sidi Moussa pour débuter le stage. Le coach en a profité pour mettre en place sa stratégie et apporter les dernières retouches à son onze avant d’affronter aujourd’hui l’USMBA. Déjeuner collectif au stade Une fois la séance d’entraînement terminée, les joueurs de l’USMA se sont retrouvés au restaurant du stade Bologhine pour prendre le déjeuner ensemble avant de partir rejoindre la ville de Sidi Bel-Abbès. Départ hier à 13h C’est vers les coups de 13h que les joueurs de l’USMA ont quitté la capitale pour prendre la direction de l’Ouest du pays et prendre leurs quartiers à Sidi Bel-Abbès. Pour l’occasion, les dirigeants du club ont choisi de faire le déplacement par route. Un match spécial pour Hamzaoui et Cherifi Au cours de cette rencontre, le latéral gauche de l’USMA, Redouane Cherifi, affrontera son ancienne équipe qu’il a quittée à l’intersaison. Pour l’attaquant des Rouge et Noir, il s’agira de sa ville natale. Une partie assez spéciale pour les deux joueurs. I. Z. Zemma laissé au repos Le dernier rempart de l’USMA, Mohamed-Lamine Zemmamouche, n’est pas concerné par cette rencontre de mise à jour du championnat. L’ancien international a joué le match contre le WAC en étant diminué et a pu tenir le coup. Après le match, il a assuré qu’il allait faire une échographie et on a pointé la possibilité que le staff technique se passe de lui pour la rencontre d’aujourd’hui. D’ailleurs, ça a été confirmé puisque le coach Paul Put a décidé de se passer de ses services pour cette rencontre et selon les dernières informations qui nous sont parvenues, le coach aurait décidé de le laisser au repos afin qu’il puisse bien récupérer avant de reprendre sa place. Ce sera l’occasion pour Berrefane ou Mansouri de jouer et de prouver. Liste des convoqués Mansouri, Berrefane, Meftah, Benyahia, Khoualed, Abdellaoui, Cherifi, Koudri, Benkhemassa, Chita, Sidibé, Bellahcène, Sayoud, Beldjilali, Yaïche, Hammar, Hamzaoui, Benkablia. Avec l’absence de Meziane et Darfalou Une attaque complètement remaniée L’entraîneur en chef de l’USMA va devoir trouver la bonne formule pour composer une ligne d’attaque qui pourra marquer ce soir. Depuis quelques matchs, le rendement offensif de l’USMA inquiète du moment que les joueurs n’arrivent plus à trouver le chemin des filets. Les deux dernières rencontres face au Ferroviario et face au WAC sont là pour le prouver. D’ailleurs, le coach avait pointé un problème de confiance. Pour la rencontre de ce soir, Paul Put aura encore plus de difficultés puisque les titulaires ne seront pas là. Meziane et Darfalou ont entamé leur stage avec l’équipe nationale et ne sont pas concernés par la rencontre. Dans ce sens, le technicien belge va devoir se creuser les méninges pour essayer de trouver la meilleure composante offensive pour son équipe. Si Hamzaoui est là et sera certainement titularisé au coup d’envoi de la rencontre, pour les deux ailiers, ce n’est pas encore tranché. Le coach a des options en attaque mais devra choisir la meilleure. Une chance pour Ziri et Benkablia Deux joueurs semblent favoris pour occuper les ailes. Le premier n’est autre que Ziri Hammar. L’ancien de la JS Saoura n’a pas encore atteint son meilleur niveau mais demeure une solution de qualité car tout le monde sait de quoi il est capable. Avec l’absence de Meziane, il a une chance de faire la différence et de démontrer qu’il peut être beaucoup plus qu’un simple joker pour son entraîneur. Idem pour Benkablia qui n’a pas encore réussi à s’imposer à l’USMA et éprouve beaucoup de difficultés. L’absence de Darfalou devrait lui donner du temps de jeu pour cette partie. Hamzaoui glisse en pointe et l’ancien de l’ASMO prendrait l’aile. Autant dire que c’est une chance inouïe pour les deux joueurs de s’affirmer et de se montrer à la hauteur des attentes. I. Z.

L’USMA sans ses internationaux à Bel-Abbès

 

L’USM Alger sera grandement handicapée en prévision du match retard de la Ligue 1 Mobilis prévu demain à 17h au stade 24-Février de Bel-Abbès contre l’USMA. L’entraîneur Paul Put sera, en effet, contraint de composer son onze de départ sans quatre de ses internationaux et pas des moindres. Il s’agit du défenseur, Chafaï, du milieu de terrain, Benguit, ainsi que les attaquants Darfalou et Meziane.

USMA : Les joueurs unanimes : «On peut se qualifier à Casablanca»

Les Rouge et Noir ont laissé passer une belle occasion pour prendre une bonne option avant la rencontre retour face au WAC. Malgré cela, les joueurs sont unanimes à dire que l’équipe peut se qualifier au Maroc. Un résultat qui est, bien entendu, perçu comme une mauvaise opération, mais finalement, ce n’est pas une si mauvaise opération que ça. Le score nul et vierge reste un piège pour les Marocains pour le match retour prévu le 20 octobre prochain. D’ailleurs, même l’entraîneur algérois, Paul Put, n’a pas manqué de faire savoir que tout était encore jouable : «Je pense qu’on peut se qualifier pour la finale au cours du match retour. On a le temps de se préparer convenablement pour la rencontre.» Un discours des plus optimistes de la part de l’entraîneur algérois. C’est quasiment le même son de cloche pour les joueurs qui n’ont pas raté l’occasion de faire savoir que le plus important était d’assurer une bonne préparation et aller chercher cette qualification pour la finale de la compétition africaine. Un discours qui tranche avec l’énorme motivation dont font objet les joueurs pour essayer de faire avancer les choses et surtout se tenir prêts pour la manche retour qui ne sera pas du tout facile. L’USMA a toujours marqué en déplacement Parmi les points qui laissent les joueurs assez confiants et surtout motivés pour la manche retour, c’est le fait que les Rouge et Noir sont redoutables en déplacement et il y a une statistique qui est là pour le prouver. En effet, depuis l’entame de la compétition, l’USMA a toujours marqué en déplacement et c’est une excellente chose. En Egypte, en Mozambique, les Algérois ont toujours trouvé la faille et ces buts marqués les ont grandement aidés à atteindre le dernier carré de la compétition africaine. C’est à partir de là que les joueurs restent confiants et assurent qu’ils ont bel et bien le potentiel pour aller chercher cette place en finale qui semble plus que jamais tendre les bras à la formation de Soustara. La pression sera plus sur le WAC Par ailleurs, les joueurs algérois savent aussi que pour le match retour, il faudra absolument que le WAC se découvre et prenne plus de risques pour la prochaine rencontre. En effet, le résultat de zéro partout est désormais un piège pour les Marocains qui se doivent de trouver la faille pour espérer se qualifier et cela va offrir des espaces aux Usmistes pour essayer de leur jouer un mauvais tour. De plus, les Rouge et Noir auront une bien meilleure pelouse quel e 5-Juillet pour essayer de faire la différence. I. Z. Hammar : «Bien sûr que la qualification est possible» Interrogé à la fin de la rencontre, l’ailier algérois Ziri Hammar assure : «Je pense que nous avons un bon coup à jouer au cours du match retour. On sait que la mission ne sera pas facile mais le plus important, c’est qu’on a encore notre destin entre nos mains.» Meftah : «Ce sera du 50/50 au retour» Le latéral droit des Rouge et Noir pense que tout reste ouvert : «Après cette première manche face à une équipe de qualité, tout reste à faire. On a nos chances pour la qualification car tout se jouera au match retour. Ce sera du 50/50.» Meziane : «On est capables de les surprendre» Le numéro 11 de l’USMA pense que la pelouse a été la cause principale de ce match nul mais se veut déterminé pour le match retour : «On aurait aimé gagner et on demande pardon à nos supporters. Cependant, il est impossible de jouer sur une pelouse pareille. On l’a dit et répété. Maintenant, il faut faire la différence au match retour car on a encore les cartes en main pour aspirer à se qualifier lors du match retour.» ………………………………… Face au WAC, c’était le 5e match nul d’affilée L’USMA n’arrive plus à gagner ! Les Rouge et Noir sont dans une période plus ou moins difficile. C’est vrai, la formation de Soustara ne perd pas mais elle ne gagne pas non plus. On s’attendait à ce que les Rouge et Noir entament la saison sous de meilleurs auspices en écrasant tout sur leur passage. Cependant, mis à part la victoire difficile face à la formation du PAC en début de saison, on ne peut pas dire que les autres matchs disputés ont été une réussite totale pour les Algérois. En effet, face au WAC avant-hier, l’USMA a enregistré son 5e match nul de suite. En résumé, le NAHD et le DRBT en championnat et Ferroviario en aller-retour et le WAC en Ligue des champions. Des résultats qui ne répondent clairement pas au standing et aux hautes ambitions de l’équipe coachée par Paul Put. Ce passage à vide inquiète tout le monde et notamment les supporters qui étaient quelque peu déçus par le résultat face à la formation marocaine mais qui refusent pour autant d’accabler les joueurs et continuent à les soutenir corps et âme. Cependant, les faits sont là et Paul Put le sait très bien. Ce dernier doit maintenant trouver les solutions adéquates pour remédier à cette situation et faire en sorte que l’équipe se relance le plus vite possible aussi bien en championnat ou en coupe d’Afrique. Une stérilité offensive qui fait peur Difficile de passer sur les derniers matchs de l’USMA sans pointer le gros souci qui est en train de se poser pour l’entraîneur en chef de l’équipe. On parle bien entendu du manque d’efficacité offensive puisque les attaquants algérois n’arrivent plus à marquer comme ce fut le cas lors des deux derniers matchs disputés au temple olympique. Hamzaoui, Meziane et Darfalou n’y arrivent pas et cela est un vrai souci pour le coach qui a assuré qu’ils manquaient de confiance en cette période. Cependant, il faudra vite se ressaisir et montrer bien plus au cours des prochains matchs et notamment cette rencontre en retard de la 4e journée de championnat face à la formation de Bel-Abbès. Pour le moment, Paul Put continue de faire confiance au même trio et assure vouloir donner à ses attaquants la confiance qu’ils n’ont pas pour le moment. Toutefois, il faut que ça change rapidement pour ne pas se mettre dans la difficulté. L’entraîneur algérois doit maintenant trouver la formule pour remobiliser ses joueurs et faire le nécessaire pour essayer de montrer un meilleur visage dès ce mardi au stade Omar-Hamadi. I. Z. …………………………………. Repos hier Après avoir affronté la formation marocaine, le premier responsable de la barre technique algéroise, Paul Put, a décidé d’offrir une journée de repos à ses joueurs afin de récupérer des efforts fournis au cours de la rencontre en Ligue des champions. Reprise aujourd’hui C’est aujourd’hui que les Rouge et Noir reprendront le chemin des entraînements dans leur enceinte fétiche de Bologhine. Ce sera le coup d’envoi de la préparation en vue du match en retard de la 4e journée de la Ligue 1 Mobilis face à la formation de Bel-Abbès. L’occasion pour les Algérois de tenter de se relancer et d’enregistrer une victoire qui mettra fin à la série de 5 matchs sans la moindre victoire, et ce, toutes compétitions confondues. …………………………………… Zemma devait faire une échographie hier Le dernier rempart des Rouge et Noir, Mohamed Lamine Zemmamouche, a joué avec un bandage. Diminué au cours de la rencontre, il a finalement pu tenir le coup et sortir une très belle prestation. Cependant, l’ancien international n’a pas pour autant envie de prendre des risques avec sa blessure et il devait faire une échographie hier pour être fixé de manière définitive sur la nature de sa blessure. Il pourrait être ménagé mardi Devant cette situation, le staff technique de l’USMA pourrait décider de faire reposer le portier titulaire de l’équipe. En effet, il se pourrait que Zemmamocuhe soit laissé au repos pour la rencontre de mardi et ce match retard face à l’USMBA. L’USMA a des portiers de qualité qui attendent leurs chances avec un Mourad Berrefane ou encore Ismail Mansouri qui sont là pour suppléer leur camarade en cas de défection. I. Z WAC-USMA se jouera au stade Mohammed V Selon les dernières informations émanant du Maroc, on apprend que le WAC accueillera pour le compte du match retour de la Ligue des champions l’USMA dans son stade de Mohammed V, à Casablanca. C’est ce qu’a affirmé hier la presse marocaine qui a fait savoir que les autorités compétentes avaient donné leur feu vert aux Wydadis pour pouvoir accueillir les Rouge et Noir dans leur enceinte fétiche. Pour rappel, au cours du dernier match en quart de finale face à Sundowns, les Marocains avaient accueilli leurs adversaires à Rabat. Ce ne sera pas le cas pour le match face à l’USMA. Reste maintenant que la commission d’inspection de la FAF inspecte l’enceinte de Mohammed V et donne son feu vert pour accueillir la demi-finale retour. I. Z.

USMA – WAC : La qualification se jouera à Casablanca

En match aller des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique, l’USM Alger s’est fait accrocher hier au stade du 5-Juillet par le club marocain de Widad de Casablanca (0-0). N’arrivant toujours pas à trouver leurs repères offensives, les Algérois se doivent désormais d’aller chercher la qualification à Casablanca. Une mission qui s’annonce extrêmement difficile le 20 octobre prochain, mais nullement impossible. Il faudra continuer à y croire. Comme il fallait s’y attendre, Algérois et Casablancais débuteront la rencontre avec beaucoup de prudence. Objectif : éviter d’être cueillis à froid et tous les risques qui pourraient en découler. Débutant la rencontre crispés, les Algérois laissent l’initiative aux visiteurs qui vont tenter d’en profiter. A la 10e minute, le Widad de Casablanca a failli trouver le chemin des filets. Profitant d’une sortie hasardeuse du gardien Zemmamouche, Ounajem a failli de la tête trouver le chemin des filets. Grosse frayeur. Sentant le danger adverse, l’USMA décide de passer à l’action, histoire d’absorber, par la même occasion, l’enthousiasme adverse. Et c’est Abdellaoui qui va rater de la tête la cage de Laâroubi (14’). Cinq minutes plus tard, Derfalou pénètre dans la surface de réparation, mais son succès. Entre-temps, les visiteurs n’ont jamais baissé les bras poursuivant leur offensive dangereuse. A l’approche de la fin de la première période, le jeu se stabilise davantage au niveau du milieu de terrain. Et c’est dans la logique des choses que l’arbitre camerounais Alioum envoie les deux équipes aux vestiaires sur un nul équitable. Il faut dire que pendant la première période, les Algérois ont accentué les appréhensions de leurs supporters se contenant d’un rendement loin des aspirations. Attaque défectueuse De retour des vestiaires, le match maintient sa même physionomie. Jeu excessivement prudent des deux côtés où l’on constate la prédominance de l’enjeu sur le jeu. L’aspect tactique a bien pris le dessus sur la créativité et l’initiative. Même plan de jeu des deux côtés : jouer la prudence pour parer à toute éventualité tout en tentant de piéger l’adversaire par les contres. Chose qui a fait que les occasions de but ne soient pas nombreuses. Pour l’illustration, cette action individuelle de Sayoud qui tente une série de dribbles sans pour autant avoir des solutions concrètes. Sa balle finit dans les bras du gardien marocain (54’). Puis, ce tir raté de Derfalou (57’). S’ensuivra un bolide de Sayoud dans les décors (59’). Ce dernier revient à la charge, deux minutes après, sur un tir des 30 mètres, la balle passe pas loin des bois adverses. Il a fallu attendre la 84e minute pour voir l’USMA s’offrir une occasion dangereuse sur un tir de Benguit dévié en corner. L’USMA impose une nette domination, mais point de réalisme. Mehdi K. …………………………………………… Le message d’encouragement d’Andria L’ancien attaquant de l’USM Alger n’a pas oublié son équipe. Il la porte toujours dans son cœur après un passage brillant sanctionné par des titres. A l’occasion de la rencontre d’hier face au Widad de Casablanca en Ligue des champions d’Afrique, l’international malgache a envoyé, à travers son compte facebook, un message de soutien à ses anciens coéquipiers leur souhaitant la victoire. Notons qu’Andria évolue actuellement dans le championnat d’Arabie Saoudite. …………………………………………… Affluence record des supporters usmistes… Compte tenu de l’importance du rendez-vous puisqu’il s’agit des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique, les supporters de l’USMA ont effectué un déplacement massif au temple olympique du 5-Juillet. Ils ont soutenu de bout en bout leur équipe favorite toute en dessinant de belles images dignes de la grandeur et de la forte réputation de la galerie de l’USM Alger. Beaucoup de supporters sont restés, faut-il le souligner, dehors dans l’attente de prendre accès au stade. Chose qui n’a pas été de toute évidence dans la mesure où les Usmistes ont enregistré une affluence record. …Ouverture des tribunes supérieures Devant cette très importante affluence des supporters algérois, les organisateurs ont ouvert les tribunes supérieures. Ces dernières ont été d’ailleurs littéralement envahies par les amoureux des Rouge et Noir de Soustara. La présence des supporters montrait on ne peut plus clairement, tout leur enthousiasme de voir les algérois remporter un sacre africain historique et ce, après l’avoir raté de peu en 2015 contre les Congolais du TP Mazembe. …………………………………………… Entre 200 et 300 Widadis au stade Les supporters de l’équipe adverse ont marqué de leur présence hier au stade olympique du 5-Juillet. C’étaient environ entre 200 et 300 amoureux des couleurs du Widad de Casablanca qui ont pris place dans les gradins du temple olympique du 5-Juillet. Les Marocains n’ont pas cessé de chanter et danser tenant ainsi de faire entendre leurs voix dans un stade, carrément acquis à la cause algéroise. …………………………………………… Koudri, Hamar et Beldjilali sur le banc L’entraîneur de l’USM Alger, Paul Put a procédé hier à des changements sur le onze de départ et ce, comparativement à l’équipe ayant débuté le match contre le Ferroviario de Beira en quart de finale de l’épreuve africaine. A l’occasion de la réception hier du Widad de Casablanca, le coach usmiste a opéré trois changements décidant ainsi de mettre sur le banc des remplaçants Koudri, Hamar et Beldjilali. Ils ont été remplacés par les Benguit, Sayoud et Hamzaoui. Un remaniement qui était prévisible dans la mesure où l’USMA n’a pas été à la hauteur contre Ferroviario (Mozambique) le week-end écoulé. Au niveau de la défense, Paul Put a renouvelé sa confiance à la même composante. …………………………………………… La pelouse toujours en mauvais état Malgré tous les efforts opérés par les chargés de l’entretien de la pelouse du stade du 5-Juillet, le terrain est resté toujours en mauvais état. Ce sont les joueurs des deux camps qui ont affirmé une nouvelle fois que la pelouse n’était pas à la hauteur de l’évènement. En effet, les joueurs n’ont pas eu la mission facile sur une pelouse si défectueuse pour développer leur jeu habituel. Un véritable gâchis pour une fête footballistique maghrébine. Le stade du 5-Juillet va fermer ses portes en attendant la réhabilitation de la pelouse. Rappelons que le directeur du stade olympique du 5-Juillet a été limogé par le ministre de la Jeunesse et des Sports. …………………………………………… Ould-Ali, Zetchi et Haddad côte à côte Comme ce fut le cas lors du dernier match de la Ligue des champions, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould-Ali a assisté hier au match entre l’USM Alger et les Marocains du Widad de Casablanca. Une présence qui se veut un encouragement psychologique aux coéquipiers de Benguit, derniers rescapés algériens dans l’épreuve continentale. Le ministre a été accompagné, dans la tribune d’honneur, par le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et le patron de l’USM Alger, Haddad. …………………………………………… ESS – Al Ahly demain à Sousse Après le déroulement de la première demi-finale entre l’USM Alger et le Widad de Casablanca hier à Alger, la deuxième demi-finale est prévue demain à Sousse (Tunisie). Elle mettra aux prises l’ES Sahel aux Egyptiens d’Al Ahly du Caire. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h30. Il convient de noter, selon le programme établi par la Confédération africaine de football, les deux matches retour WAC – USMA et Al-Ahly – ESS auront lieu le même jour, soit le 20 octobre prochain. ……………………………………………Les supporters réclament Hammar Juste après l’heure de jeu, les supporters de l’USMA ont réclamé l’entrée du milieu offensif, Ziri Hammar. Une position qui fait suite au manque de créativité de la ligne d’attaque. L’entraîneur Paul Put ne tardera pas, d’ailleurs, à accéder favorablement au vœu des supporters. Stade du 5-Juillet, affluence nombreuse, pelouse en mauvais état, temps lourd, arbitrage camerounais d’Alioum Neant, assisté d’Evarist Mankouande et Elvis Guy Noupue Nguegoue Averts : Meftah (38’), Benmoussa (48’), Chafai (89’) USMA. Gaddarine (13’), Khadrouf (90’+1) WAC USMA : Zemmamouche, Meftah, Benmoussa, Chafai, Abdellaoui, Benkhemassa, Hamzaoui (Hamar 68’), Benguit, Derfalou, Sayoud, Meziane (Benkablia 85’) Ent. : Paul Put WAC : Laâroubi, Rabeh, Noussir, Atouchi, Saïdi, El-Karfi (Khadrouf 88’), Nakach, Gaddarine, Bencharki, Nicaise (El Haddad 72’), Ounajem Ent. : Houcine Ammouta Put a changé de stratégie de jeu L’USMA abandonne son jeu Bien que le résultat de la rencontre d’hier laisse clairement la porte ouverte pour les Rouge et Noir dans l’optique d’une qualification, il n’en demeure pas moins que l’entraîneur algérois Paul Put s’est tiré une balle dans le pied. Un résultat qui n’était pas attendu par les supporters qui ont fait un déplacement de masse au cours de cette rencontre. Si les joueurs ont mis beaucoup d’énergie au cours de cette partie, il reste que la prestation d’ensemble n’a pas été à la hauteur des attentes car les Usmistes ont abandonné leur jeu connu et ont opté pour un jeu direct. C’est une décision adoptée par le premier responsable du staff technique algérois, Paul Put. Le technicien belge a voulu gérer les efforts de son équipe par rapport à la qualité de la pelouse. Cependant, cela n’a malheureusement pas marché. L’ancien sélectionneur belge des Etalons du Burkina Faso s’est même tiré une balle dans le pied après avoir abandonné le jeu de son équipe pour adopter cette option du jeu direct qui n’a finalement pas porté ses fruits. Il a une part de responsabilité dans ce résultat enregistré par la formation de Soustara. Depuis quand l’USMA joue un jeu direct ? Depuis des années maintenant, l’USMA a une identité de jeu bien propre à elle. Même dans les années difficiles, les Algérois n’ont jamais dérogé à la règle lorsqu’il s’agit du jeu. Des passes courtes, des débordements, des combinaisons et des espaces à exploiter. Tel a été le système de jeu des Rouge et Noir durant des années. Cependant, depuis quelque temps maintenant, on a l’impression que l’USMA a abandonné son jeu car depuis la dernière victoire enregistrée face au Zamalek qui a été avec l’art et la manière, on n’a plus revu ce visage. En optant pour le jeu long, Put a choisi la solution la plus simple mais comme le profil des joueurs de l’USMA est différent, ça n’a pas marché et cela fait que le représentant algérien devra aller marquer au Maroc pour arracher sa qualification pour la finale de la compétition. La pelouse est une excuse, mais… Face à cette situation, Paul Put peut sortir un argument de taille. En effet, encore une fois, la pelouse du 5-Juillet a fait beaucoup de mal à l’USMA durant cette rencontre. Un Sayoud qui était en jambes et qui a beaucoup tenté a été grandement handicapé par le terrain puisque cela l’a empêché d’avoir des appuis mais lui a fait rater ses dernières passes en attaque. C’est vrai que cela vaut pour les deux équipes mais les Rouge et Noir ont été beaucoup plus handicapés. Maintenant, le coach doit faire avec ce résultat et faire en sorte que tout se passe bien pour l’USMA au cours du match retour. Le Belge a maintenant une vingtaine de jours pour préparer son équipe et présenter un autre visage au cours de la seconde manche qui sera décisive dans la quête de l’étoile africaine. M. K. Des milliers de supporters sont restés dehors Comme on le faisait savoir dans notre livraison d’hier, le match face au WAC s’est joué à guichets fermés. Les Usmistes de 48 wilayas sont venus soutenir les leurs au cours de cette partie. Cependant, tous n’ont pas pu pénétrer au stade car des milliers de fans sont restés bloqués dehors et n’ont pas eu la chance d’assister à la rencontre et suivre leurs favoris. Ce qu’il y a lieu de signaler aussi, c’est que les tribunes supérieures sud du temple olympique étaient vides et cela aurait suffi pour contenir les fans restés bloqués. On ignore pour le moment, la raison de la fermeture des tribunes en question. M. K. Amouta : «Dans ces conditions, le nul est une bonne opération» Présent en conférence de presse d’après-match, l’entraîneur du WAC était content du résultat mais a pointé l’état de la pelouse. «C’était un match compliqué, on est tombés face à une bonne équipe. Le véritable handicap pour nous, c’était la pelouse. Je suis content de mes joueurs, ils ont tout donné. On a réussi une belle rencontre mais c’était difficile de marquer dans une telle pelouse. On a eu quelques occasions sans arriver au bout. Au final, on n’encaisse pas, ce qui est important. En plus, un score nul dans ces conditions, c’est une bonne chose pour nous. On sait qu’on aurait pu faire mieux mais maintenant, on pense au match retour où on va récupérer nos blessés et cela fait qu’on n’était pas au complet. Le plus important, c’est de partir avec un match nul.» Larbaoui : «Un résultat à double tranchant» Pour sa part, le dernier rempart marocain reste prudent : «C’est un score nul à double tranchant. Le match retour sera à élimination directe. Il faudra faire attention au match retour car ça pourrait être fatal. On a réussi un bon match mais la pelouse nous a beaucoup handicapés. On était motivés à faire un bon résultat. Cependant, ça reste ouvert sur toutes les probabilités du moment que c’est un match à élimination directe. On aura le temps de préparer ce match. Cela peut être une bonne chose comme ça peut être mauvais. On va profiter pour mieux se préparer. Sur notre terrain et avec nos fans, j’espère que ce sera autre chose.» M. K. Paul Put : «L’arbitre a été le meilleur joueur» L’entraîneur des Rouge et Noir n’a pas mâché ses mots à l’encore de l’arbitre dès le début de son intervention : «Je pense qu’on a dominé durant la majeure partie de la rencontre. Cependant, je pense que le meilleur joueur de ce soir, c’est l’arbitre.» «J’espère que ce sera mieux au retour» Pour le match retour, l’entraîneur algérois espère un meilleur arbitrage : «Je pense qu’il y a eu un arbitrage décevant. Nos joueurs commettaient une faute et prenaient un jaune. Maintenant, j’espère que pour le match retour, ce sera mieux pour nous mais on va se déplacer pour faire un bon match et se qualifier.» «On a joué une équipe de qualité» Poursuivant son analyse de la rencontre, le coach usmiste a avoué avoir affronté une belle équipe : «On a joué une équipe expérimentée qui a été solide et qui a joué selon ses qualités. On le savait surtout après le match qu’ils avaient fait face à Sundowns. Physiquement, ils ont la taille et c’est difficile de les déstabiliser même si je pense qu’on a essayé durant la partie. En première mi-temps, je suis conscient qu’on n’a pas eu de ballons décisifs mais ça c’est la finesse du football. En seconde période, on a tout essayé mais il ne faut pas oublier l’arbitrage qui aurait pu au moins siffler un penalty. De plus, le terrain ne permet pas de jouer à un grand tempo puisque les joueurs avaient besoin de faire trois contrôles pour garder le cuir.» «On manque d’efficacité» Encore une fois, l’USMA est restée muette à la maison et se complique la tâche. Put reconnaît la difficulté actuelle : «Pour marquer des buts, il faut être en confiance. Quand elle n’est pas là, c’est difficile. Dès le match contre le PAC, on a raté beaucoup d’occasions. C’est un manque dû à la confiance des attaquants. On ne va pas abdiquer et travailler tout en mettant des choses en place. On connaît le problème.. Aussi, comme je l’avais dit, on n’a pas fait une préparation propre notamment avec les joueurs retenus en équipe nationale. Certains ne sont pas au même niveau. D’autres joueurs étaient suspendus comme Sayoud. On a encore 20 jours pour le match retour. Je suis optimiste. En Belgique, j’ai fait une demi-finale à la maison et en déplacement, on a fait la différence. Je reste optimiste. Tout est possible. Quand j’ai vu la réaction des joueurs qui ont tout essayé, je me suis dit que c’était très important pour nous.» «La pelouse nous a handicapés » Le coach n’a pas manqué de critiquer la pelouse : «Je pense qu’au vu des occasions que nous avons eu au cours de cette rencontre aussi minimes soient-elles, je peux dire que nous avons fait un bon match sur un mauvais terrain.» «Les joueurs ont bien réagi» Pour l’ancien sélectionneur du Burkina Faso, il n’y a pas de place au doute : «Je n’ai pas douté car je sais que mes joueurs sont capables de faire de grandes choses. Aujourd’hui, ils ont réagi. Ils ont fait une semaine où ils ont montré beaucoup de concentration. Maintenant, avec de la chance, on pourra faire pencher la balance de notre côté au match retour.» «L’USMA marque à l’extérieur» Ce qui laisse les Algérois optimistes, c’est qu’ils réussissent généralement à marquer en déplacement : «On a toujours marqué en déplacement et c’est positif pour nous. Rien n’est perdu. Même si on joue à l’extérieur, on va avoir plus d’espaces et peut-être ce sera mieux pour nous. Actuellement, on n’arrive pas à concrétiser les occasions avec un manque au niveau des ballons décisifs.» «Bien sûr qu’on peut aller en finale» Le coach algérois n’oublie pas pour autant de rappeler que son équipe peut se qualifier pour la finale de la compétition : «Je pense qu’on a fait un bon parcours. C’était difficile pour nous de passer mais on l’a fait aussi bien pour les poules que pour les quarts et ensuite les demi-finales. Maintenant, oui, on peut se qualifier et nous avons l’ambition de le faire. On va aller au Maroc pour aller chercher la qualification.» M. K.

USMA - WAC : Les Rouge et Noir veulent mette un pied en finale

On y est, c’est le rendez-vous tant attendu par toute une galerie et bien plus encore. L’USMA, unique représentant en compétition africaine, reçoit ce soir la formation du Widad de Casablanca pour la demi-finale aller de la LDC. Un chaud derby qu’il faudra remporter afin de prendre option pour la finale. Même si la qualification pour le dernier carré a été quelque peu laborieuse, les Rouge et Noir restent la seule chance algérienne de triompher en Ligue des champions. La formation de Soustara porte l’espoir de tout un pays afin d’aller chercher cette place en finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines. D’ailleurs, c’est ce soir qu’on aura un premier élément de réponse quant à la capacité des Algérois d’atteindre cet objectif. Au 5-Juillet, on aura droit à un chaud derby maghrébin face au Widad de Casablanca. Deux équipes qui veulent coûte que coûte aller chercher le meilleur résultat. Une partie compliquée que l’USMA doit absolument gagner car, en face, il y a certes des joueurs de qualité, mais pas forcément une équipe qui va la mettre en difficulté. Profiter des lacunes défensives marocaines Le fait de jouer le premier match à la maison donnera l’occasion aux joueurs de l’USMA de prendre une option pour passer en finale. D’ailleurs, pour cette rencontre, il faudra tout faire pour marquer le maximum de buts du moment que la défense du WAC n’est pas la plus hermétique de la compétition et demeure même son point faible. De plus, quand on connaît la difficulté des Marocains à jouer en déplacement, on comprend que les Usmistes ont une très bonne carte à jouer mais là, il faudra marquer et surtout produire un meilleur jeu. En effet, face à Ferroviario, la prestation a été quelconque et cela n’a pas beaucoup aidé les Algérois qui ont failli passer à la trappe n’était l’excellent Zemmamouche. Donc, il faudra produire du jeu et marquer au cours de cette rencontre tout en évitant d’encaisser des buts. Les joueurs conscients de ce qui les attend Par ailleurs, les joueurs de l’USMA sont conscients de la mission qui les attend. S’ils sont d’accord pour dire que l’adversaire est de qualité, ils ne vont pas le surestimer pour autant car avant tout, les Rouge et Noir n’ont rien à envier à leurs homologues et de loin ; ils sont capables de gagner et de faire un énorme pas vers la qualification pour la finale de la compétition. Tout le monde attend cette rencontre et c’est ce soir qu’on saura si les Algérois pourront relever le défi et aller chercher cette étoile africaine que tout le monde attend. I. Z. Paul Put : «C’est une question de fierté, on doit se qualifier» L’entraîneur en chef de l’équipe algéroise était hier à la salle de conférences du 5-Juillet pour parler de la rencontre. L’occasion pour lui de parler de l’envie de l’USMA d’atteindre la finale tout en assurant que le plus important, au cours de ce match, c’est d’aller chercher la victoire et de marquer le plus de buts possible. Sous pression, notamment après la dernière rencontre samedi face à la formation de Ferroviario, l’entraîneur belge de l’USMA s’attend à ce que la rencontre face à la formation du WAC soit encore plus difficile sur tous les plans pour son équipe. Cependant, il assure que le groupe s’est bien préparé en dépit du laps de temps trop court, selon lui. Dans ce sens, il a fait savoir : «Je pense qu’une fois arrivés en demi-finale de la compétition, les joueurs vont se préparer convenablement car pour nous, c’est un match très important. C’est le dernier obstacle avant la finale de la compétition, mais il faudra passer l’équipe du WAC. Je pense que nous avons fait une bonne préparation pour cette rencontre. J’ai vu une bonne réaction des joueurs aux entraînements du moment qu’ils sont conscients de ce qui les attend, et je pense que ça, c’est vraiment important pour nous.» «Voilà les consignes pour gagner le match» Interrogé sur le déroulement de la préparation, le coach belge est plutôt satisfait : «J’ai vu de belles choses mais il faut savoir qu’il y a des paramètres très importants avant cette rencontre. Le premier, c’est le fait de jouer une demi-finale d’une compétition africaine. Le second, c’est le fait d’être au top au cours du match. Le troisième, c’est mettre l’engagement qu’il faut au cours de la rencontre et afficher l’état d’esprit adéquat. C’est ce que j’ai vu aux entraînements et j’espère que ce sera un bon signe.» «Le WAC est une équipe de qualité» Interrogé sur l’adversaire de ce soir, le coach assure avoir bien étudié la formation marocaine : «On a une très bonne idée de l’adversaire. On a fait une analyse complète sur son jeu. On a fait notre entraînement en ayant simulé leur façon de jouer. Je peux dire qu’ils sont bien en place, bien organisés. Ils ont plusieurs joueurs matures et expérimentés. C’est une équipe à deux visages, mais c’est normal. A l’extérieur, ils jouent sur des contres avec un attaquant de pointe et des ailiers de qualité. Ils ont la taille sur coup franc. A domicile, ils jouent un autre jeu. C’est une bonne équipe, mais nous avons une très bonne équipe aussi qui a déjà prouvé en phase de poules. On ne regarde que nous-mêmes.» «Il faut être intelligent et concentré dans le jeu» Le coach sait qu’il faudra bien aborder la rencontre et essayer de corriger les lacunes. Pour cela, Put fait savoir : «Je pense que les joueurs savent ce qu’on doit améliorer au cours des matchs, mais il y a des choses positives à dire. Malheureusement, on n’a pas eu trop de temps. Si tu restes trop sur le match joué et que tu oublies le match à venir, c’est dangereux. Nous, à domicile, on joue offensivement avec des latéraux qui montent. Pour moi, c’était plus important de me concentrer sur l’intelligence dans le jeu et la concentration.» «Il y a toujours plus de motivation face aux voisins» Comme tout le monde le sait, ce sera un derby maghrébin et le coach sait que ses joueurs seront automatiquement motivés : «On joue pour la fierté. Quand on joue face aux Tunisiens, Marocains ou Egyptiens, c’est toujours une question de fierté pour le pays, mais surtout pour les joueurs. Il est sur le terrain et peut montrer de la qualité. C’est toujours en leur faveur. Je suis sûr qu’ils sont motivés pour aller chercher le billet de la finale.» «Le 5-Juilllet sera un handicap pour nous» L’une des hantises des Rouge et Noir demeure certainement la pelouse du 5-Juillet qui sera une nouvelle fois un handicap pour les joueurs. Sur ce point, l’ancien sélectionneur des Etalons assure : «Je remercie les ouvriers pour les efforts qu’ils font fournis pour entretenir le terrain, mais je pense que la pelouse a besoin de repos du moment qu’il n’y a pas de différence notable. Le gazon a besoin de pousser. Par conséquent, on sera handicapés au cours de la rencontre du moment qu’en étant à domicile, on se doit de faire le jeu qui est rapide. Cependant, on ne cherche pas d’excuses. On doit faire avec car c’est une question de mental. J’ai dit aux joueurs d’oublier le terrain et de faire le nécessaire pour gagner car c’est important pour l’Algérie, pour l’USMA, mais surtout pour les joueurs.» «Peu importe le jeu, l’essentiel, c’est de se qualifier» Le coach algérois a toujours en tête les insultes de samedi passé. Cependant, il est prêt à sacrifier le beau jeu pour se qualifier : «Il faut toujours bien gérer les matchs. On a fait des matchs de qualité à la maison et en déplacement. Je sais qu’il y avait des mécontents au cours du dernier match à la maison, mais il faut savoir qu’on a joué face à une équipe qui a refusé de jouer, qui a balancé des ballons et qui a cherché à gagner du temps. Ça a compliqué les choses. Il y a aussi des moments où c’est difficile de marquer des buts et c’est là qu’il faudra savoir gérer le match. Le plus important demeure la qualification. Il faut bien réfléchir, mais le choix est fait, il faut se qualifier. Ne pas encaisser est une chose importante. On a vu ça face au Zamalek. On a cumulé beaucoup d’occasions et créé beaucoup d’espaces. Il faut bien calculer le tout.» «Hamzaoui, Meziane et Darfalou ont besoin de confiance» L’attaque de l’USMA n’a pas marqué au cours des deux derniers matchs africaines, mais cela ne semble pas contrarier le coach pour autant. Il assure qu’il souhaite mettre davantage en confiance ses joueurs : «Quand on joue des matchs en un laps de temps aussi court, il faut penser aussi que la demi-finale intervient six jours après la rencontre des quarts de finale. Je pensais que c’était une mauvaise chose, on n’a pas vraiment trop le choix. Alors, il faut toujours désigner une équipe et lui donner la confiance. Avec les attaquants, c’est souvent la confiance qui manque. Ça peut arriver dans un match, mais pas 2 ou 3 matchs. De toute façon, on n’a pas trop le choix et changer pour changer ne rime à rien. Je pense que c’est mieux de garder une équipe qui a joué, qui a prouvé, et lui donner toute la confiance souhaitée. Ça va aller.» I. Z. Malgré de gros efforts des ouvriers La pelouse du 5-Juillet, hantise des joueurs Encore une fois, les joueurs de l’USMA vont se retrouver en difficulté dans une pelouse qui est bonne à tout sauf à jouer au foot. Déjà au cours de la dernière rencontre face au représentant mozambicain, les joueurs de l’USMA n’avaient pas hésité à critiquer la qualité de la pelouse du temple olympique. En effet, l’état du terrain laisse grandement à désirer et c’est ce qui explique le fait que l’enceinte sera fermée après la rencontre pour laisser la pelouse reposer et le gazon pousser naturellement. Hier et peu avant l’entame de la conférence de presse de Paul Put, on a pu avoir un aperçu sur la qualité de la pelouse et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne s’améliore pas. Malgré les efforts des ouvriers qui font tout ce qu’ils peuvent pour essayer d’offrir une pelouse digne de ce nom, il n’en fut rien, puisque le gazon n’a pas eu le temps de tirer et de se reposer pour favoriser que ça pousse. Une contrainte de taille pour les Usmistes, habitués à faire le jeu lorsqu’ils sont à domicile, mais cela va les obliger à revoir leurs plans pour cette rencontre. Les Usmistes prêts à sacrifier le jeu pour la victoire De ce qu’on a appris de sa déclaration sur la pelouse, on comprend très bien que l’entraîneur en chef de l’USMA a prévu quelque chose pour essayer de s’adapter rapidement à cette situation. Dans ce sens, on ne devrait pas voir beaucoup de construction dans le jeu des Rouge et Noir, car les joueurs veulent avant tout gagner la rencontre et pour cela, il faut marquer des buts. Même dans la déclaration de Meftah, on sent que l’USMA est prête à laisser tomber la manière pour l’emporter et prendre une option sur la qualification. On le saura à partir de 18h. I. Z. Les joueurs veulent éviter les cartons De l’expérience de la saison passée, les joueurs de l’USMA ont tiré pas mal de leçons. En effet, en 2015, Rabie Meftah avait raté la finale et pour cette édition, il avait été suspendu 4 matchs. D’ailleurs, l’expérimenté défenseur de l’USMA n’a pas tardé à prendre les choses en main, puisqu’il insisté sur ce volet. Les joueurs se sont réunis et ont abordé ce sujet. L’occasion pour les cadres de l’équipe de sensibiliser leurs camarades sur l’importance de ne pas concéder de cartons jaunes ou pire, rouges, au cours des deux matchs, pour avoir la chance de jouer une probable finale de la compétition. Tout le monde a compris le message de Meftah et des autres cadres, car l’USMA, en cas de qualification, veut arriver avec toutes ses forces pour aborder la finale de la plus prestigieuse des compétitions inter-clubs. I. Z. Hacene Amouta : «La Ligue des champions est notre priorité» L’entraîneur en chef du WAC est à son tour passé en conférence de presse pour aborder la rencontre et assurer que ce sera difficile. Cependant, il espère que ses joueurs pourront marquer tout en rappelant que la LDC demeure la priorité absolue de son équipe. Le coach du WAC sait que la mission ne sera pas facile : «Pour la rencontre face à l’USMA, ce sera difficile pour nous car c’est un derby. On peut dire que les deux équipes sont d’égale valeur. Mêle la façon de jouer est semblable. L’USMA, dans son stade, sera meilleure qu’en déplacement. Elle a marqué beaucoup de buts à la maison. Il y a une première manche ici et une seconde chez nous. Je pense que ça se jouera sur des détails notamment en défense. Si on peut marquer un but, il aura une bonne incidence pour le match retour. J’espère que le match se passera dans un fair-play total et que le niveau technique sera à la hauteur des deux équipes.» «Ça se jouera au cumul des deux matchs» Amouta est conscient que le fait de jouer le retour à la maison est un avantage : «Le football, ce sont des statistiques qui ne riment à rien en général. D’après les données de la rencontre, on peut dire qu’il faut gérer la rencontre selon le déroulement des évènements. Ce qui nous importe le plus, c’est que, pour le cumul des matchs, ce sera positif pour nous. C’est tout à fait normal d’être en difficulté en déplacement. Je pense que les rencontres de ce genre se jouent sur les deux manches et la mieux placée sera qualifiée.» «La pelouse ? Ça vaut pour les deux équipes» Interrogé sur la pelouse du temple olympique, l’intervenant affirme : «L’état de la pelouse nous gêne car nous avons des joueurs techniques. J’ai entendu que la pelouse était mauvaise mais cela va créer des difficultés pour tout le monde. J’espère que ce ne sera pas à ce degré.» «On donnera tout pour remporter le trophée» En parlant de la compétition africaine, le coach n’a pas manqué de faire savoir : «Je pense que cette compétition est l’une des priorités de notre équipe. Le championnat vient à peine de commencer et on aura le temps de revenir dans la course. Maintenant, on est pleinement concentrés sur la Ligue des champions et on espère faire tout ce qu’il faut pour nous qualifier.» «Le problème des Nord-Africains, c’est l’absence de stabilité» «Une bonne chose de trouver 4 clubs arabes en demi-finales. On peut parler d’un retour de la domination nord-africaine. Beaucoup de pays font des efforts pour atteindre le sommet comme Sundowns avec qui on a eu beaucoup de difficultés. Le problème des clubs arabes c’est le fait qu’il n’y ait pas de stabilité.» «Je n’ai demandé aucune information à Badou Zaki» Le coach du WAC n’a pas saisi Badou Zaki pour le briffer sur l’USMA : «Je n’ai pas eu besoin de recourir à Badou Zaki pour parler de l’USMA. On connaît très bien l’adversaire et on sait ce dont il est capable. Maintenant, il faut aussi savoir que nous avons des enregistrements de l’USMA et des matchs joués par cette équipe. C’est une équipe complète et il faudra faire attention aux points forts des Rouge et Noir. Ils ont de très bons joueurs mais aussi une galerie très impressionnante qui peut mettre une grosse pression.» Khadrouf : «On est là pour un bon résultat» Le capitaine de l’équipe marocaine assure pour sa part : «On sait bien ce qui nous attend au cours de cette rencontre et on sait que ce sera compliqué. On a étudié le jeu de l’USMA et on va se présenter sur la pelouse pour faire un bon match et essayer de ramener le meilleur résultat possible.» I. Z. 40 000 fans usmistes attendus au 5-Juillet USMA-WAC à guichets fermés C’est le rendez-vous tant attendu par les supporters des Rouge et Noir qui ne comptent pas rater l’occasion de se rendre en masse au stade et soutenir les leurs. Rencontre importante et décisive dans la quête de l’étoile pour les joueurs de l’USMA. La pression monte et chacun fait de son mieux pour relativiser par rapport à cette rencontre. Les supporters de l’USMA vivent également cette pression et savent très bien qu’il faudra batailler pour aller chercher cette place en finale de la Ligue des champions. Dans ce sens, le 5-Juillet devrait faire le plein de fans de Soustara au cours de cette rencontre. En effet, ce sont plus de 40 000 supporters des Rouge et Noir qui sont attendus au temple olympique pour apporter leur soutien total et indéfectible aux hommes de Paul Put. Durant toute la semaine, ils n’ont pas cessé de sensibiliser les fans pour faire un déplacement de masse au stade pour soutenir Meziane et ses camarades. Si près du but, les Algérois ne veulent pas laisser tomber leurs favoris et se sont passés le mot pour remplir l’enceinte algéroise tout en soutenant les leurs du début à la fin de la rencontre. Des surprises attendues Comme ce fut le cas au cours de la dernière rencontre disputée face à la formation de Ferroviario, on s’attend à ce que les fans usmistes soient aussi ingénieux. Dans ce sens, on attend des surprises de la part des fans, notamment des images hautes en couleur. Réputée pour être fidèle quoi qu’il arrive, la galerie de la formation de Soustara va se faire entendre au cours de cette rencontre jusqu’à ce que leur équipe parvienne à gagner et faire un pas de plus vers le rêve de tout supporter de l’USMA. La vente des billets s’est bien passée hier C’est hier matin que l’opération de vente des billets de la rencontre a débuté. Pour un premier jour de vente, on peut dire que l’affluence n’était pas vraiment au rendez-vous, ce qui est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’un jour de travail et d’étude. Cependant, selon certaines indiscrétions, ce n’est pas moins de 10 000 billets qui auraient déjà été écoulés en attendant la suite. On attend un rush aujourd’hui Bien entendu, la vente se poursuivra aujourd’hui et c’est ce matin qu’on attend un véritable rush sur les billets de la rencontre de la saison pour l’USMA. En effet, comme c’est férié, tous les fans vont se rapprocher des guichets de l’OCO pour avoir le fameux sésame et assister à la rencontre. Ce soir, ce sont les Usmistes de 48 wilayas qui seront dans les travées du temple olympique avec un seul mot d’ordre : «J’essayerai jusqu’à ce que je meurs.» I. Z. Réunion technique hier C’est hier vers les coups de 19h que la réunion technique d’avant-match a eu lieu. L’occasion d’aborder tous les volets concernant l’organisation et le bon déroulement de la rencontre. I. Z. Meftah : «Il faut éviter d’encaisser» Le latéral droit de l’USMA ne jure que par la victoire : «ON connaît les joueurs du WAC. On sait qu’ils ont des attaquants rapides. On ne pense pas à l’adversaire, on pense seulement à notre performance. Tout le monde a vu le dernier match où on n’a pas bien joué. Les joueurs, après l’épisode de 2015, savent qu’il faudra sortir un match qui honore l’USMA. Il y a toujours des critiques mais le plus important dans ce tour c’est d’assurer la qualification. Notre objectif est clair, on veut se qualifier. L’objectif à domicile, c’est de ne pas encaisser le moindre but. Il y a toujours de la pression. La première mi-temps se jouera à la maison et pour le match retour, la pression sera sur l’adversaire et pas sur nous.» I. Z.