S’inclinant au match aller sur le score de 4 à 0 en jouant à 10 pendant presque une heure, l’ESS n’a pas réussi à réaliser le miracle au match retour pour se neutraliser avec Al Ahly sur le score de 2 à 2 dans cette demi-finale retour de la LDC. Menée en début de match, l’équipe sétifienne avait réussi à prendre l’avantage au score avant de se faire rejoindre par les égyptiens à la dernière minute et terminer sur ce score de parité. Une élimination assez logique mais dont n’a pas à rougir l’ESS qui aura atteint la demi-finale de la Ligue des Champions et pourra se consoler en jouant la 3e place qui reste honorable pour le dernier représentant algérien dans une compétition africaine.

Suite à la demande de la Fédération égyptienne de football à travers son Ministère de la Jeunesse et des Sports de délocaliser la finale de la Ligue des Champions pour la faire jouer sur un terrain neutre, la Confédération Africaine a répondu à l’Egypte pour lui faire comprendre que le Maroc abritera quand même la finale qui pourrait opposer le WAC au Ahly. Une très probable finale qui pourrait dans ce cas avantager le Wydad qui jouera chez lui. Trouvant une échappatoire en évoquant le possible retour aux finales en aller-retour dans l’avenir, la CAF se contredit dans sa réponse à l’EFA. En effet, plusieurs éléments suscitent des interrogations sur le fait que le Maroc spécialement accueille cette finale qui pourrait encore être joué sur un terrain neutre. S’inclinant devant la volonté de Lekdjaa, l’instance africaine affirme d’abord que le Nigéria avait demandé de recevoir cette finale mais que ce pays ne remplissait pas les critères de candidature exigée pour organiser l’événement, or, le Nigéria va tout de même recevoir la finale de la Coupe de la CAF. La Confédération africaine aurait même fait jouer ce match au Sénégal qui possède un stade aux normes mondiales. Pis encore, le Cameroun qui a accueilli la CAN, avait des stades qui ne correspondaient pas aux ‘’exigences’’, mais l’instance de Motsepe avait tenu à faire jouer le tournoi sur des pelouses dont on se souvient. En désignant le Maroc et en répondant négativement à la Fédération égyptienne, il est clair que le cœur de la CAF balance du côté unique, celui de l’Atlantique plutôt que celui de l’Afrique.

 

La CAF fournit des informations supplémentaires sur la finale de la Ligue des Champions TotalEnergies

 

La CAF a reçu une lettre du ministère égyptien de la Jeunesse et des Sports faisant référence à la requête de la Fédération Egyptienne de Football (EFA) et à celle du club Al Ahly SC réclamant un stade neutre pour la tenue de la finale de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies.

La CAF mesure et comprend pleinement les préoccupations soulevées par Al Ahly SC et l'EFA. Elle est engagée à respecter les principes d'équité, de justice et d'égalité pour tous les clubs et associations membres.

La CAF était obligée d'adhérer et de mettre en œuvre la décision qui avait été prise par ses anciennes instances dirigeantes en juillet 2019, à savoir que la finale de la Ligue des Champions TotalEnergies se jouerait désormais en un match unique en lieu et place de la traditionnelle finale à deux manches (aller-retour).

En outre, la CAF est tenue de respecter sa propre réglementation ainsi que celle de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), selon lesquelles les règlements d’une compétition ne peuvent être modifiées pendant la compétition.

Le Maroc et le Sénégal étaient les seuls pays à satisfaire aux critères de candidature de pays hôte, après que la CAF a demandé à ses 54 associations membres de soumettre des candidatures pour accueillir la finale de la Ligue des Champions TotalEnergies. L'Égypte n'a pas soumis de candidature.

L'Afrique du Sud et le Nigeria ont manifesté leur intérêt pour l'organisation de la finale de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies mais n'ont pas rempli les critères de candidature exigés du pays hôte.

L'Egypte a soumis une candidature pour accueillir la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies mais n'a pas répondu aux critères de candidature exigés du pays hôte.

La CAF n’a attribué la finale de la Ligue des Champions TotalEnergies au Maroc, qu’après que le Sénégal a retiré sa candidature.

Comme indiqué précédemment, des discussions sont en cours au sein de la CAF pour revenir à l’ancienne formule avec une finale aller, à domicile et retour, à l’extérieur pour déterminer le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies, en lieu et place d’une finale en match unique.

CAF | Direction de la Communication

Face au tenant du titre, l’équipe de l’ESS qui est le dernier représentant algérien dans une compétition africaine a été sévèrement battue par les égyptiens d’Al Ahly sur le score de 4 à 0. Réduits à dix dès le 35’ après l’expulsion de Karaoui, les sétifiens qui avaient encaissés le premier but à la 30’, sombreront en seconde période. Avec la supériorité numérique et le soutien du public en plus du fait d’évoluer sur sa pelouse, Al Ahly, a réalisé une excellente performance qui leur permettra d’aborder le match retour avec confiance et sérénité. Il sera en effet, difficile pour l’ESS de réaliser une remontada au match retour même si le football n’est pas une science exacte. Le tombeur  de l’ES Tunis, n’a pas résisté cette fois pour perdre sur un score difficilement remontable, mais il faudra jouer ses chances et faire de son mieux au match retour, même si en face il s’agit d’un grand club.

Image

Ce soir l’ESS affrontera Al Ahly au Caire à 20h en demi-finale aller de la Ligue des Champions CAF. Face au tenant du titre, l’Aigle sétfien veut planer au-dessus des pyramides et assurer un bon résultat dans cette première manche avant de recevoir les égyptiens au 5 juillet dans une semaine. Affrontant déjà le Ahly au même stade de la même compétition en 2018, l’ESS s’était inclinée au match aller sur le score de 2 à 0 pour gagner au match retour par 2 buts à 1. Vainqueur également face au même Ahly de la super-coupe en 2015, cette fois, les algériens ont une belle opportunité de réaliser une bonne performance afin d’aller en finale devant le tenant du titre. Réalisant déjà un parcours plus que positif, ‘appétit de l’ESS grandit avec cette demi-finale et ces deux matches qui peut leur permettre de jouer le sacre africain. Soutenus par Belmadi qui sera présent dans les gradins, les Noir et Blanc doivent y croire même si en face il s’agit du club le plus titré du monde.  

Vainqueur à l’aller sur son terrain (4/3), Manchester City aura la tâche lourde ce soir contre un Real Madrid. Tout auréolé de son titre de champion d’Espagne acquis ce samedi, il est réputé être une équipe qui sort toujours le grand jeu dans les soirées européennes, ce qui promet un match indécis. Pour Ryad Mahrez et ses camarades, après avoir animé l’année dernière la finale de la Ligue des champions (défaite contre Chelsea FC 1/0), se qualifier une nouvelle fois en finale de la coupe aux grandes oreilles est plus qu’une obsession. Pour espérer se qualifier la deuxième fois consécutive à la finale, les Citizens savent ce qui les attend ce soir sur le terrain de Santiago-Bernabeu. Obligé de prendre des risques pour refaire son retard, le Real Madrid y laisserait certainement des espaces derrière que Mahrez et ses camarades de l’attaque tenteront d’exploiter pour marquer un ou des buts à Thibault Courtois. En même temps, la défense de Manchester City, qui sera privée de deux pièces essentielles, à savoir Stones et Walker, enregistrera le retour Joao Cancelo, qui a raté le match aller en raison d’une suspension. Une défense remaniée qui devra être vigilante face au duo Vinicius - Benzema. En tout cas, pour les puristes du ballon rond, après avoir été régalés par le spectacle offert mardi passé avec pas moins de 7 buts inscrits, ils seront encore fois servis par les deux équipes ce soir. Pour surprendre le Real Madrid, le rusé Pep Guardiola mijoterait un coup dont seul lui est capable de faire. Alors qu’habituellement depuis le début de la campagne européenne, le coach catalan a toujours mis Ryad Mahrez dans son onze rentrant, d’après les médias anglais, il hésiterait pour le match de ce soir entre lui et Raheem Sterling. Cependant, il est fort possible que ce soit le capitaine de l’EN, auteur d’une bonne prestation à l’aller et en 2020 sur le même terrain de Santiago-Bernabeu le soir de la victoire de Manchester City (1/2). Il est possible que le « Philosophe » Guardiola renonce à sortir Mahrez de l’équipe-type. Mais pour le confirmer, comme c’est un entraîneur toujours imprévisible dans ses choix, il faudrait attendre le coup d’envoi de la rencontre.

  1. S.

La commission d’arbitrage de la CAF a procédé à la désignation des arbitres des deux rencontres des demi-finales de la Ligue des champions qui mettra aux prises l’ES Sétif au tenant du titre d’Al Ahly. Le match aller prévu le 7 mai à 20h au Cairo Stadium du Caire sera dirigé par l’éthiopien M. Bamlak Tessema Weyesa et sera assisté de MM. Mohammed Abdallah Ibrahim (Soudan) et d’Issa Yaya (Tchad) tandis que le quatrième officiel sera M. Joshua Bondo (Botswana).

Pour le match retour, prévu le 14 mai au stade du 5 juillet, la commission d’arbitrage de la CAF a désigné le tunisien M. Sadok Selmi qui sera assisté de son compatriote Khalil Hassani et du libyen M. Attia M Essa Amsaad. Le quatrième officiel est également tunisien à savoir M. Youcef Essrayri.

Le héros des quarts de finale de la Ligue des Champions, Sofiane Khedaïra, qui est l’acteur principale de la qualification de l’ESS face à l’EST pour la demi-finale, n’a laissé personne indifférent par ses belles prestations et ses arrêts extraordinaires. La CAF s’est amusée à faire un comparatif entre le gardien sétifien et celui de l’autre demi-finaliste qui affrontera l’ESS à savoir Mohamed El Shenawy d’Al Ahly. Le moins que l’on puisse dire est que les dernières prestations du gardien sétifien lui donnent un léger avantage face à l’égyptien. Les deux derniers ramparts auront grandement contribués à la qualification de leurs équipes qui vont s’affronter en demi-finale, lors de laquelle on devra voir les deux portiers de nouveau porter leurs équipes. Avec un petit avantage, les performances de Khedaïria sont pour l’instant meilleures comme le montre le tableau comparatif publié par la page officielle des compétitions interclubs d’Afrique.

Image

Villarreal crée la surprise en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des Champions après avoir tenu en échec le Bayern chez lui en lui imposant le nul, après avoir gagné le match aller sur le score de 1 à 0. Menés grâce à un but de Lewandowski inscrit à la 52’, ce n’est qu’à la 88’ que le Sous-marin Jaune a réussi à égaliser par l’intérmédiaire de Chukwueze qui avait fait son entrée en jeu 4 minutes plus tôt. Qualifié pour la demi-finale de la Ligue des Champions face à l’ogre bavarois, Villarreal affrontera dans le dernier carré Liverpool ou Benfica qui s’affronteront demain après que Reds se soient imposés au match aller sur le score de 3 à 1. Avec un avantage pour Liverpool qui recevra au match retour, ce sera certainement cette équipe qui affrontera l’équipe de Mandi, qui continue de suivre la Ligue des Champions depuis le banc de touche sans bénéficier de la moindre minute depuis la phase de groupes face à Manchster United.

Assurant une maigre mais solide victoire face au Bayern Munich en quart de finale de la Ligue des Champions grâce à un but de Danjuma, Villarreal remporte cette première manche avant de se rendre chez les bavarois mardi prochain. C’est une nouvelle fois sans Mandi que le Sous-marin Jaune s’est imposé dans cette compétition à la quel le défenseur algérien ne participe plus depuis la 3e journée de la phase de groupe. Comptant au total 26 minutes pour deux apparitions face à Young Boys (8 minutes) et Manchester United (18 minutes), Mandi n’a une nouvelle fois pas été utilisé ce qui n’est plus une surprise. C’est depuis le banc qu’il a vu son équipe s’imposer dans ce match aller face au Bayern et risque de subir le même sort en championnat dans trois jours face à Bilbao qui est juste derrière Villarreal au classement. Une situation plus que compliqué pour Mandi qui continue à souffrir sur le banc.

Après la victoire du CRB hier face à Galaxy, c’était au tour aujourd’hui des deux autres équipes du groupe C de s’affronter. Réalisant un nul au match aller, cette fois, le dernier mot est revenu à l’Espérance de Tunis qui s’est imposée à Rades face à l’ES Sahel sur le score de 2 à 0 pour rejoindre le CRB en tête du classement.

Le derby en Ligue des Champions africaine a donné lieu cette fois à un vainqueur. Se neutralisant au match aller, les deux équipes tunisiennes de l’ES Sahel et de l’Espérance de Tunis, devaient toutes les deux gagner pour maintenir leurs chances de se qualifier pour les quarts. Finalement c’est aux espérantistes que le dernier mot est revenu en l’emportant sur le score de 2 à 0 pour partager la première place avec le CRB. Subissant une défaite à domicile, l’Etoile amoindrit considérablement ses chances d’autant plus qu’elle se déplacera à Alger la semaine prochaine pour affronter le CRB. Autant dire que pour le représentant algérien, une victoire suffit dans cette rencontre qui comptera pour la 5e journée pour passer aux quarts de finale. Pour revenir à la rencontre, les deux équipes qui n’ont pas réussis a se départager en première période verront les choses changer durant la seconde. C’est l’international algérien, Bedrane qui réussira à débloquer la situation à la 66’ et donner l’avantage à l’EST. Il aura fallu attendre une balle arrêtée pour voir le défenseur algérien tromper le gardien adverse. Profitant de la situation, l’Espérance parviendra a ajouter une deuxième réalisation à la 77’ par intermédiaire du meilleur buteur actuellement de cette Ligue des Champions, à savoir Ben Romdane qui doublera la mise et signer une défaite de l’Etoile qui compromet ses chances de qualification.

Notons par ailleurs que dans cette rencontre de LDC, on pouvait compter six algériens présents sur le terrain entre les deux formations.