Accédez directement au site compétition

JSS 2 - MCA 1/Ben Braham : «On ne mérite pas cette défaite»

Auteur d’une belle prestation face à la JSS, Sofiane Ben Braham explique, dans cet entretien qu’il nous a accordé à la fin du match, les raisons de cette défaite de son équipe.

Quelles sont vos impressions après la défaite face à la JS Saoura ?

Franchement, on ne mérite pas cette défaite, car le nul aurait était équitable, puisque les deux équipes ont eu chacune sa mi-temps.

 

Vous faites allusion au penalty dont vous a privés l’arbitre à la fin du match ?

En plus du penalty dont nous a privés l’arbitre, nous avons dominé la deuxième période. Sincèrement, cette défaite nous a fait très mal surtout que le match était à notre portée.

 

Mais comment expliquez-vous la piètre prestation de l’équipe en première période ?

C’est vrai qu’en première période, nous sommes passés à côté de notre sujet. La JSS a profité de nos erreurs en marquant le 1er but, mais en deuxième période après l’entrée de Derrardja nous avons imposé notre jeu malgré que nous ayons encaissé un deuxième but en début de la deuxième période. Mais nous avons pu revenir dans le score et comme je vous l’ai déjà dit, si nous avions réussi à concrétiser les nombreuses occasions qu’on a créées, sans oublier le penalty qui n’a pas été sifflé, on aurait pu revenir avec au moins un match nul.

 

Après cette défaite, le MCA perd sa place sur le podium…

C’est vrai que nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre. On doit oublier ce match et se pencher sur le match devant Blida qu’on doit gagner vaille que vaille.

 

Tout le monde est unanime à dire que vous étiez le meilleur Mouloudéen sur le terrain, puisque vous étiez derrière le but et aussi vous avez touché le poteau des bois de Djemili…

Personnellement, je n’ai fait que mon devoir, mais je suis triste après cette défaite. J’espère qu’on va rectifier le tir lors des prochains matchs et incha Allah on va rendre à nos supporters le sourire, car un grand club comme le MCA mérite de ne jouer que pour les titres.

M. A.

 

Retour après le match

Après la fin du match contre la JS Saoura, la délégation des Vert et Rouge est rentrée à Alger sur le vol spécial qu’a affrété la direction du club auprès de la compagnie Air Algérie. L’ambiance était morose dans le groupe après cette défaite contre la JSS.

Il a été laissé sur le banc en 1re mi-temps

Derrardja victime du jeu défensif d’Ighil

Alors que le peuple du MCA croyait que Meziane Ighil allait opter pour un jeu offensif, ce dernier a surpris tout le monde en laissant sur le banc le meneur de jeu Walid Derrardja et incorporant quatre récupérateurs face à la JSS.

Apparemment, Meziane Ighil ne semble pas convaincu des prestations du meilleur buteur de la saison dernière avec le MCEE lors des derniers matchs qu’il a joués avec le MCA. Hier, face à la JSS, Walid Derrardja a débuté la rencontre sur le banc de touche, puisque le coach du MCA a préféré Sofiane Ben Braham qui, pourtant, est un joueur à vocation défensive. Le natif de Boudouaou, qui est le chouchou des supporters, était très déçu de ne pas figurer avec les onze rentrants d’Ighil, mais sans faire de bruit il a accepté la décision de son entraîneur pour l’intérêt de l’équipe qui a joué hier une rencontre très importante pour la course à la C1.

Si Meziane Ighil a préféré Ben Braham au lieu et place de Derrardja c’est pour la simple raison qu’il a constaté, après avoir étudié les matchs de la JS Saoura, que la force de cette équipe, c’est son milieu de terrain. Ighil a décidé de renforcer son milieu de terrain avec Boucherit, Kacem, Chita et Ben Braham. Il faut dire que cette stratégie ultra-défensive de Meziane Ighil n’a pas apporté un plus, puisque les gars de la JS Saoura ont ouvert la marque à la 22’. Les joueurs du Mouloudia d’Alger étaient perdus sur le terrain durant le premier half, et ce, à cause de ce schéma tactique opté par le technicien du MCA. Il a fallu attendre le début de la deuxième période pour voir Derrardja retrouver sa place, car Ighil était obligé de faire entrer l’ancien joueur du MCEE pour tenter de revenir au score.

En somme, Meziane Ighil doit encore revoir sa copie pour son système de jeu, car le MCA ne gagnera aucun match hors de ses bases s’il continue à jouer de la sorte.

  Mohamed A.

 

Djallit et Djemili retrouvent le MCA

Après avoir quitté le Mouloudia la saison dernière, Djallit et Djemili étaient très heureux de retrouver leurs ex-coéquipiers de la saison dernière. Avant le coup d’envoi de la rencontre, Djallit et Djemili ont tenu à saluer leurs anciens camarades du MCA.

 

Ighil : «Le nul aurait été équitable si le penalty avait été sifflé»

 

Le Mouloudia d’Alger de Meziane Ighil s’est présenté devant la JSS avec un système purement défensif. Le Doyen revient à la maison avec zéro point. Le coach pense que le match nul aurait été équitable, mais il revient à la maison tout comme ses joueurs bredouille et laisse passer une occasion en or de prendre le dessus sur cette JSS que le MCA n’est pas arrivé à battre sur ses terres.

A la fin de la partie perdue à Béchar par le Mouloudia d’Alger, le premier responsable de la barre technique du MCA, Meziane Ighil, déclare que «la partie était difficile. Il faut dire qu’on a trouvé de gros soucis en première mi-temps.» En première mi-temps, les Vert et Rouge ont pris un but à froid qui a déstabilisé le groupe et surtout Ighil car, selon son système, il cherchait le match nul, mais Pabidi le contraint à changer ses plans. D’ailleurs, il le confirmera par dire ceci : «On a bien étudié le jeu de l’adversaire pour ensuite apporter les changements qu’il fallait et donner les consignes. Mais il fallait attendre la fin de la première mi-temps. Malheureusement, on prend ce but qui nous a fait beaucoup mal.» De retour des vestiaires, les Vert et Rouge voulaient rebondir et, d’ailleurs, c’est ce qu’a déclaré le coach dans ses impressions d’après-match, et ce, en déclarant : «On a donné les bonnes consignes aux joueurs afin qu’ils reviennent en force dans la partie et on l’a fait.» Mais le MCA encaisse un deuxième et pour l’entraîneur du Mouloudia d’Alger «ce fut une faute de Chaouchi ce second but». Le gardien de but du Mouloudia d’Alger a lâché le ballon, Maâziz ne se fera pas prier pour mettre la balle au fond des filets. Pour Ie coach «le nul aurait été équitable surtout si l’arbitre avait sifflé le penalty en fin de match». Mais la vérité du terrain a été toute autre et, surtout, pas un nul équitable comme le souhaitait l’entraîneur du MCA qui rentre de Béchar avec zéro point et continue à laisser filer des points, ce qui creuse encore plus l’écart entre lui et le leader.

A.Z.

Khouda : «On méritait de gagner avec un score lourd»

«On méritait de gagner avec un score lourd. On a cru en nos chances et on s’est surpassés sur le terrain. On savait que la partie serait plus difficile surtout en l’absence de notre public. On s’est battus pour avoir le dernier mot et voilà, on assure la victoire.»

 

 

 

Rencontre Betrouni-médecin  aujourd’hui

 

Demain, le président Betrouni et le médecin du club Benabdelouahab se présenteront devant la CD de la LFP pour donner leur version des faits concernant l’affaire de dopage de Merzougui. Afin de se préparer à cette entrevue, le président va rencontrer aujourd’hui le médecin pour discuter de cette affaire.

Avant le départ des Vert et Rouge à Béchar, les dirigeants ont demandé au médecin de l’équipe, qui n’était pas obligé de faire le déplacement, étant donné que le médecin est obligatoire à domicile, alors Benabdelouahab a demandé aux dirigeants de le laisser à Alger, car il n’avait pas vraiment le moral. Mais le président Betrouni a demandé au médecin de le voir dimanche après le match. En vérité, le président a voulu s’entretenir avec son médecin avant que les deux hommes ne se présentent devant la commission de discipline. En fait, le président est persuadé que le médecin n’a rien à voir avec cette affaire Merzougui, et s’il est convaincu, c’est parce que sur 21 joueurs du MCA qui ont passé le test antidopage, il n’y a que Merzougui qui est contrôlé positif. Alors, le président voulait discuter avec le médecin sur ce qui pousse Merzougui à pointer du doigt le médecin. Ce qui est sûr, c’est que les dirigeants sont persuadés que ni le médecin, encore moins les joueurs seraient impliqués dans cette affaire Merzougui. Néanmoins, le président a voulu l’entendre de la bouche du médecin pour qu’il défende sa cause demain devant la commission de discipline qui a convoqué le président Betrouni ainsi que le médecin, et ce, en réponse au recours de Merzougui qui, pour lui, il a été victime du médecin du club, car il lui avait assuré que ce qu’il prenait n’était que des vitamines qui ne sont pas interdites.

A. Z.

 

RCR-MCA le 20 février à Relizane à 15h

Le rendez-vous des 1/8 de finale mettant aux prises le MCA avec le RCR au stade de Relizane se jouera le 20 février prochain à 15h, lit-on sur le site officiel de la Ligue de football professionnel. Il faut dire que les Vert et Rouge, qui savent que la tâche ne sera pas facile, veulent réaliser l’exploit. Les camarades de Karaoui auront donc le temps pour bien préparer cette rencontre qui va décider de l’avenir du MCA en coupe d’Algérie et, bien sûr, si le Mouloudia d’Alger pourrait prétendre à un huitième sacre. Il faudra aller le chercher à Relizane, chose qui ne sera pas une simple formalité.

 

Le sac de Kacem oublié à Alger

Comme tout le monde le sait, le MCA a fait le déplacement à Béchar sur un vol spécial. Les Mouloudéens, arrivés à destination, verront que le sac de Kacem Mehdi a été oublié, étant donné qu’il est resté à Alger.

 

U21 : JSS 3 - MCA 2

Les espoirs mouloudéens n’ont pas pu revenir avec un bon résultat de ce déplacement à Béchar, étant donné que la partie contre les jeunes de la JSS est terminée sur le score de 3 à 2 pour les locaux.

 

Les supporters en colère contre Ighil

 

Pour les Chnaoua, le Mouloudia d’Alger qui se déplace à chaque fois afin de limiter les dégâts ne peut pas revenir glorieux. C’est le cas hier à Béchar. Ighil n’a pas voulu oser. Se contentant de jouer la défensive, il a pris un but à froid qui a contribué à la réussite de la JSS. Cette façon de jouer met en rogne les supporters.

Hier, alors que tout le monde pensait que Meziane Ighil allait oser à Béchar, ce dernier, malgré le huis clos imposé, n’a pas voulu jouer le tout pour le tout et ce en optant pour un système purement défensif. Il a dû changer en seconde période, après avoir pris un but. Mais au fond, cela n’a pas été surprenant, étant donné que les supporters du MCA savent qu’avec Ighil, c’est la défense qui est la meilleure arme pour jouer. A la fin de la partie perdue devant la JSS, les supporters, qui n’ont pas assisté à la partie, mais qui ont suivi celle-ci sur les ondes de la radio, étaient tous unanimes à dire que le MCA ne peut plus continuer comme ça, et tout le monde a envie de changement.

A. Z.

 

Azzi : «Un carton rouge exagéré»
"Je ne méritais pas de sortir. Ce fut un rouge exagéré. Ceci dit, face à la JS Saoura on voulait réussir, malheureusement on rentre sans le moindre point. On va devoir rectifier le tir face à l'USMB et cela même si je ne joue pas, je serai présent pour soutenir mes camarades."

Espoirs : JSS 3 - MCA 2

Les jeunes espoirs de la JS Saoura ont battu ceux du Mouloudia d’Alger sur le score de trois buts à deux dans une rencontre très disputée. Les locaux voulaient continuer sur leur série de bons résultats confirmant leur bonne santé. Ce succès va les motiver de plus en plus pour les prochaines  échéances afin de réaliser leur objectif, terminer parmi les premiers.

 

Le huis clos respecté

A part les joueurs, le staff technique, les membres accompagnateurs des deux équipes et les journalistes munis d’une accréditation délivrée par la LFP, personne d’autre n’était autorisée à franchir la porte du vieux stade de la ville de Béchar. Le service d’ordre dépêché sur place a prié tous ceux qui se trouvaient devant l’enceinte sportive de quitter les lieux. De l’avis de certains Sudistes, le huis clos a été respecté comme il se doit, un grand bravo aux services de sécurité.

 

Les Mouloudéens de la JS Saoura regrettent le huis clos

Les supporters du Mouloudia habitant les villes de Kenadsa, Abadla, Taghit et Béchar-ville étaient très déçus par la décision de la LPF. Une sanction qui les prive de voir leur équipe préférée donner la réplique à la JS Saoura. «Le MCA, comme tous les adversaires de la JSS, se déplace une fois par an à Béchar. Nos fans du MCA attendaient avec impatience cette rencontre pour se déplacer au stade, dommage», regrette un supporter du Doyen.

 

Absence de deux pièces maîtresses : Sayah et Belkheir

Comme annoncé dans un premier temps que les deux indispensables joueurs seront présents devant le Mouloudia d’Alger, car ils étaient comme l’avaient laissé entendre certains membres de la direction rétablis de leurs blessures respectives,  mais le staff technique a décidé que Sayah et Belkheir ne seront pas convoqués pour ce rendez-vous, ressentant encore des douleurs.

Tags: , ,

Classement