Ramy Bensebaini est arrivé au Borussia Mönchengladbach en tant que vainqueur de la Coupe de France et vainqueur de la Coupe d'Afrique 2019. Lors de sa première saison, l'arrière gauche algérien s'est déjà révélé être un renfort de choix. Dans une interview, Bensebaini parle à SPOX et à Goal de son entraînement pieds nus en Algérie et de son passage à Arsenal.

Vous avez commencé à jouer au football dans votre ville natale au CS Constantine, où vous êtes rapidement devenu dix et capitaine. Après vous être rendu au Paradou AC pour une séance d'entraînement d'essai à Alger, votre mère a opposé son veto et vous êtes rentré chez-vous. Mais là, vous n'étiez plus accepté au CSC. Comment ?
Parce que je voulais aller au Paradou à l'époque. J'avais onze ans, mais ma mère pensait que c'était trop jeune pour aller dans une grande ville. Alors je suis resté à la maison, mais ils ont dit à Constantine qu'il n'y avait plus de place pour moi maintenant. Bien sûr, les dirigeants du CSC ne voulaient pas que je parte, mais pour être honnête, je ne connais toujours pas les raisons exactes pour lesquelles je n'ai pas été autorisé à reprendre par la suite.

Vous étiez alors sans club pendant un an avant que ça marche finalement l'année suivante et que vous débarquiez au Paradou. Vous avez ensuite dû jouer pieds nus pendant trois de vos six années à l'académie là-bas. Pourquoi le club a-t-il attaché de l'importance à cela ?
Le plus important était le premier contact avec le ballon, le contrôler parfaitement et pouvoir continuer à le jouer correctement.

Étiez-vous au courant de cela en 2007 lorsque vous vous êtes présenté au PAC ?
Pas vraiment. J'avais entendu dire de cette méthode d’entraînement, cependant, je ne savais pas si c’était vrai ou pas. Une fois sur place, j'ai constaté que c'était le cas lors de l'entraînement d'essai. Là, j’ai dû taper dans un ballon pieds nus pour la première fois. Cela faisait vraiment mal et c’était totalement bizarre. Chaque fois que vous vouliez faire un retrait correctement, vous saviez que cela causerait de la douleur. Je ne le pensais pas au début, mais on s'y habitue très vite. Je me fichais rapidement de savoir si je jouais pieds nus ou non - le principal était que je jouais! (des rires). Les matchs pieds nus se jouaient parfois sans gardien contre des équipes avec des joueurs plus âgés qui portaient également des chaussures.

Quel était l’objectif ?
Nous étions onze joueurs de champ. L'objectif de l'association était avant tout de former notre comportement de défense collective.

Avez-vous gagné ces matchs avec votre équipe?
Bien sûr, et surtout avec des résultats vraiment élevés. Je me souviens de beaucoup de 7- 1 et 10- 0. Nous étions vraiment bons. Que faut-il mentionner d'autre: Paradou essaie seulement d'attirer les milieux de terrain dans l'entraînement d'essai. Ce n'est que lorsqu'ils sont au club qu'ils seront formés pour d'autres postes après un certain laps de temps. À un moment donné, je me suis retrouvé sur le côté gauche du milieu de terrain.

Avant de jouer pour la première fois dans l'équipe première de Paradou, vous avez terminé un essai à l'Arsenal FC en juillet 2013. Un transfert qui a cependant échoué, car les clubs anglais ne pouvait recruter que des joueurs étrangers avec un certain nombre de matches internationaux. Vous ne le saviez pas auparavant ?
C'est exactement la question que je me suis posée tout de suite, car sinon je serais, resté à la maison (Rires). Je n'avais aucune idée et je ne peux pas donner de réponse précise à cette question. Tout cela a été une surprise pour moi et j'ai été déçu aussi, mais en même temps confiant qu'un jour je deviendrais professionnel en Europe.

Vous vous êtes entraîné avec l'équipe professionnelle à Londres pendant un mois entier.
Au début, j'étais dans la deuxième équipe pendant très peu de temps, puis j'ai rejoint les professionnels. Il y avait des sessions de formation là-bas presque tous les jours. Au final, cinq entraîneurs ont décidé de mon avenir. Quatre d'entre eux ont levé le pouce et m'auraient pris. Mais l'un d'eux a dit que c’était impossible parce que je n'étais pas un Européen, ni disputé assez de matchs internationaux.

Pour la saison 2014/15, vous avez finalement été récompensé par Paradou qui vous a envoyé à Lierse SK en Belgique. Comment avez-vous vécu longtemps seul hors d'Algérie pour la première fois ?
Les premiers jours en particulier ont été très difficiles, sans famille ni amis. Je ne connaissais personne là-bas et je ne parlais pas la langue flamande. Je n'ai rien compris, même pas pendant l'entraînement. Ni l'entraîneur ni les coéquipiers n'ont eu une bonne conversation avec moi. Pendant mon temps libre, je ne quittais presque jamais ma chambre. J'ai souvent pleuré et pensé: je n'ai rien à faire ici, je voulais vraiment rentrer chez moi.

Mais cette expérience n'a pas duré longtemps. Au final, vous y avez fait 29 matches.
Je me suis dit que je ne pouvais pas abandonner tout de suite. Ensuite, il serait devenu beaucoup plus difficile pour moi de prendre pied en Europe. Je me suis accroché pour tenir et ne pas laisser tomber. Au fil du temps, j'ai aussi eu de meilleures relations avec mes coéquipiers venus du Maroc ou d'Egypte. Ensuite, il est devenu aussitôt plus facile pour moi de m'habituer à tout et de pouvoir jouer.

Votre venue à Gladbach
Au début, j'en avais un peu peur, car j'avais déjà eu l’expérience d’évoluer dans un club sans parler la langue. Je savais aussi que l'allemand est très difficile à apprendre. Et c'est vraiment le cas.

Ça s'est beaucoup amélioré, non ?
L'intérêt de la Bundesliga m'a surtout rendu fier, car c'était la preuve que j'ai travaillé dur pour y arriver. Maintenant, je m'entends bien avec tout le monde, ça va très bien ici. C’est une question de ponctualité et de rigueur au début. Il faudra beaucoup plus de temps pour maîtriser la langue.

Naples a trouvé un accord définitif avec Cagliari pour le transfert d'Adam Ounas. Les détails.
Ces dernières semaines, le président napolitain, Aurelio De Laurentiis, a précisé qu'aucune autre nouvelle signature n'arriverait sans quelques ventes ou prêts de joueurs. Et comme nous l’avons déjà évoqué, les dirigeants du club de Cagliari, n’ont jamais caché leur intention de bénéficier des services de l’international algérien, Adam Ounas. Cependant, ce dernier est trop cher pour leur trésorerie, du moment que Napoli estime le bon de sortie du Fennec à environ 15 millions d'euros.
Maintenant, le joueur se prépare pour une nouvelle aventure à Cagliari. En fait, un accord a été conclu avec le club sarde concernant un prêt sans obligation d’achat.
Les chiffres ne sont pas encore connus, mais il s'agirait d'un prêt onéreux d'environ 2 millions d'euros, plus une somme fixée à environ 10 millions d'euros au cas où Cagliari voudrait acheter son contrat, qui rappelons le prendra fin avec Napoli en juin 2022.

Kh. S.

Les joueurs de Manchester City entameront leur campagne pour la Coupe EFL jeudi en accueillant l'équipe de Bournemouth au stade Etihad au troisième tour. On s'attend à un match compétitif avec des buts aux deux extrémités.
Les Citizens ont réussi leur premier match de Premier League avec une victoire contre les Wolves et ont affiché une forme offensive qui pourrait bien causer des problèmes à la ligne arrière de Bournemouth.
L'équipe de Pep Guardiola a remporté la compétition ces trois dernières années et n'a montré aucun signe de rouille. Ses joueurs ont commencé leur saison lundi avec une impressionnante victoire 3-1 face aux Wolves en Premier League.
City a joué trois matchs en seulement six jours, il est donc probable que Guardiola apporte des changements à son onze de départ. Cela signifie que des jeunes tels que Liam Delap, Tommy Doyle et Adrian Bernabe pourraient avoir l'occasion d'impressionner, tandis que Ferran Torres pourrait signer sa première titularisation depuis qu'il est de retour de Valence.
Un autre joueur espère figurer dans le onze de départ des Citizens, c’est le capitaine des Verts, Riyad Mahrez, qui était un remplaçant inutilisé contre les Wolves, car il venait juste de revenir après avoir été testé positif au coronavirus.
Laissé sur le banc, lundi, il est presque certain de commencer contre Bournemouth, lui qui garde de bons souvenirs de leur affrontement alors qui a réussi a marqué lorsque les deux équipes se sont rencontrées au Vitality Stadium en mars 2019.
Les quatre derniers buts de Mahrez pour City étant tous à domicile, il aura hâte de se lancer pour la nouvelle campagne jeudi. Bournemouth offrira probablement à des joueurs comme Mahrez des occasions de marquer.

Kh. S.

L'attaquant algérien d'Al Sadd, Baghdad Bounedjah, s'est excusé auprès de l'entraîneur d'Al-Nasr, Rui Carlos Pinho da Vitória, soulignant qu'il n'avait pas l'intention de l'offenser ou de le provoquer, lors de la célébration de l'égalisation, hier soir.
L’attaquant des Verts a célébré son but d'égalisation (1-1) à la 88’ de manière particulière. En passant devant l'entraîneur portugais, il a sorti sa langue, ce qui lui a valu un carton jaune.
Après la fin de la partie, le Fennec s’est dirigé vers l'entraîneur portugais et s'est excusé auprès de lui pour ce qui s'était passé et lui a confirmé qu'il n'avait pas l'intention de le rabaisser, l’offenser ou le provoquer. Par la suite Bounedjah a serré la main à l’arbitre et aux joueurs adverses.
Bounedjah a déclaré qu’il ne fêtait que son but et qu’il ne voulait pas narguer l’adversaire. Au contraire, il respectait Al-Nasr qui était mieux qu’eux.
A noter qu’après ce succès, Al Sadd est qualifié aux huitièmes de finale de la Ligue des champions asiatique, mais le Fennec ne pourra pas jouer la 6e journée contre le club Iranien de Spahan pour cumul de cartons.

Kh. S.

Napoli a fourni à la Lega Serie A, la liste des 25 joueurs de l'équipe qui prendront part au championnat de la nouvelle saison.
Le destin des deux joueurs algériens, Adam Ounas et Faouzi Ghoulam semblent différent. Au moment où le nom de Faouzi Ghoulam, qui était pourtant sur la liste des libérés, figure sur cette fameuse liste, celui d’Adam Ounas n’a pas été transmis aux instances footballistiques italiennes. Une preuve supplémentaire qu’Ounas est persona non grata au Napoli et devra trouver un club preneur avant le 5 octobre prochain, date de clôture du mercato estival en Europe.

Kh. S.

Comme nous l’avons évoqué, l’ex ailier de SPAL, Mohamed Fares, a effectué hier après-midi sa première séance d'entraînement sous les ordres de Simone Inzaghi. Il a commencé par un léger échauffement, puis a participé à des exercices de possession de balle en tant que joker. Il était, toutefois, exempté du match d’application entre joueurs. Mais, le joueur risque de ne pas pouvoir être incorporé lors en début du championnat contre Cagliari. C’est ce que rapporte le Corriere dello Sport. Pour le convoquer, Lazio doit, d’abord, vendre Bastos. Ce n'est qu'ainsi que le club pourra officialiser l'adhésion de l’international algérien. Le départ de l'Angolais doit être effectué avant vendredi 25 septembre à 12h00, date limite de remise de la liste des joueurs de chaque club pour la nouvelle saison, qui peut ensuite être modifiée jusqu'au 5 octobre.

Kh. S.

La saison 2020/2021 est déjà en cours et Benrahma reste un joueur de Brentford, mais Crystal Palace est très proche de sa signature. L’international algérien devrait être transféré prochainement. C’est juste une question de temps et d’argent.
Crystal Palace cherche à vendre l'attaquant Christian Benteke qui suscite l'intérêt de clubs européens, pour lever des fonds. Cet argent permettrait au club de Premier League de se positionner pour Rhian Brewster et Saïd Benrahma.
Pour l’instant, Benrahma appartient toujours à Brendford. Il s’entraine régulièrement avec le groupe, mais n’assiste ni aux matchs amicaux ou officiels. L'équipe de Frank Thomas a commencé la nouvelle saison avec une victoire lors de ces deux premiers matchs. Brentford a battu Huddersfield Town (3-0), hier lors de leur premier match de championnat disputé dans leur nouveau stade.

Kh. S.