[Alt-Text]

Algérie 1 – Burundi 1 : L’attaque n’a pas craché le feu

 

La première période qui a mis aux prises les Verts au Burundi était très loin d’être ennuyante. Du rythme y’en avait et cela malgré les grosses chaleurs hier à Doha lors de cette confrontation. Le mercure affichait près de 37° exactement la même température affichée au Caire au coup d’envoi du match.

Les poulains de Djamel Belmadi sont rentrés directement dans le vif du sujet avec notamment un Youcef Belaïli très en jambes.  En effet, pratiquement toutes les actions venaient de son couloir gauche. Il a pratiquement réussi tous ses débordements et a constitué un véritable poison pour la défense burundaise.

 

Sur le but, Mbolhi a raté sa sortie

A la 2’ et à la 3’ de jeu déjà, il a failli faire mouche en réussissant de très belles incursions avec un tir qui est passé juste au-dessus de la barre transversale. Les offensives algériennes se sont poursuivies mais sans grand danger, mais cela n’a pas empêché le Burundi de réagir à chaque fois qu’il trouvait des espaces notamment par le biais Mustapha rentré à la 26’ de jeu. C’est d’ailleurs lui qui bénéficie d’un coup franc à la limite de la surface de réparation sur le côté gauche. Très bien botté, Mbolhi repousse le cuir, cafouillage dans la 18 mètres, l’attaquant du Burundi reprend le ballon, mais le poteau sauve les Verts d’un but certain. Ce fut d’ailleurs la meilleure action de cette première période. Le jeu devient donc un peu plus ouvert avec des attaques de part et d’autre, mais toujours sans buts jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre à la fin de cette première période sur le score vierge de 0 partout.

Après la pause-citron, Mahrez et ses coéquipiers sont rentrés avec les mêmes intentions offensives face à un adversaire un peu plus défensif que lors des premières 45 minutes. Des Burundais qui néanmoins procèdent par des contres, dont l’un a failli faire mouche à la 56’, mais heureusement pour Mbolhi, le tir passe à côté. La délivrance survient enfin à la 68’ de jeu. Encore une fois l’excellent Youcef Belaïli qui sert magistralement Baghdad Bounedjah, qui ne manque pas d’ouvrir le score sur sa pelouse du Sadd.

Mais malheureusement la joie des Verts fut de courte durée.

 

La fatigue a pris le dessus au cours des 20 dernières minutes

En effet suite à un long dégagement, et face à notre défense qui n’était pas très en place, l’attaquant du Burundi profite d’une mauvaise sortie du Keeper algérien pour égaliser pour son équipe. Ce fut à la 74e minute de jeu.

A partir de ce moment, le jeu s’est beaucoup plus équilibré, avec une équipe du Burundi plus en confiance qui a d’ailleurs bien tenu défensivement, face à une attaque algérienne pas très en jambes surtout après la sortie de Riyad Mahrez.

En effet, l’entrée d’Ounas n’a pas changé grand-chose dans l’animation offensive de notre équipe nationale. Il faut dire que lors des 20 dernières minutes, les jambes des joueurs étaient lourdes et ont du mal en fin de rencontre, eux qui sont toujours en pleine préparation. Finalement le score ne change pas, et l’EN termine le match sur ce score de parité d’un but partout. Un premier des matches de préparation où il reste encore des choses à corriger notamment devant afin de déverrouiller un bloc défensif comme celui du Kenya le 23 juin prochain.

  1. H. A.

 

Stade Djassem Ben Hamed

Buts :

Algérie : Bounedjah (68’)

Burundi : Fiston 74’

 

Temps très chaud, pelouse en excellent état, arbitres : Ali Mahmoud Shaaban (Koweït) assisté de Hamoud Raja Al Sahli (Koweït) et de Abdelhadi El Enzi (Koweït)

 

Algérie 

Mbolhi

Mandi

Benlamri

Attal

Bensebaïni

(Farès 68’)

Guedioura

(Boudaoui 74’)

Feghouli

Brahimi

(Bennacer 68’)

Mahrez

Belaïli

(Ounas 68’)

Bounedjah

(Slimani 74’)

Ent. : Belmadi 

 

Burundi

Nahimana

Kwizera

(Mustapha 26’)

Bigrimana

(Sabumukama 88’)

Fiston

(Mayugo 81’)

Dunayindavyi

Shaban

(Amissi Mohamed 59’)

Omar Moussa

Nshmirimana

Amisssi

Berahind (C)

(Nahimana 75’)

Frederic

Ent. : Nyongico

 

Classement